Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAPGEMINI

CAP - FR0000125338 SRD PEA PEA-PME
99.140 € -6.29 % Temps réel Euronext Paris

Capgemini : Capgemini relève le prix de son offre sur Altran de 14 à 14,50 euros par action

mardi 14 janvier 2020 à 17h30
Capgemini relève son offre d'achat d'Altran à 14,50 euros par action

(BFM Bourse) - Après avoir maintes fois exclu -jusqu'à mercredi dernier- de relever le prix de son offre publique d'achat sur son rival Altran en dépit de la pression du fonds activiste Elliott qui l'exhortait à le faire, Capgemini annonce finalement mardi qu'il augmente le prix de son offre à 14,5 euros par action, contre 14 euros proposé jusque là. À prendre ou à laisser précise la première entreprise française de services du numérique, qui précise que si cette offre échoue, elle n'en déposera pas de nouvelle pendant au moins 18 mois.

Le géant informatique français Capgemini a annoncé mardi l'augmentation à 14,50 euros par action, contre 14 euros précédemment, du prix qu'il propose pour racheter le groupe français de conseil en technologies Altran. "Capgemini n'augmentera plus son prix, qui est ferme et définitif", a indiqué le groupe dans un communiqué, précisant que les actionnaires d'Altran avaient toujours jusqu'au 22 janvier -la date déjà prévue pour la clôture de l'OPA- pour apporter leurs actions.

Cette nouvelle offre valorise désormais Altran à quelque 3,7 milliards d'euros (hors dette).

Capgemini avait annoncé en juin son OPA amicale sur Altran. Mais le prix offert, 14 euros par action, a très vite été contesté, notamment par le fonds activiste Elliott qui a progressivement augmenté sa participation au capital d'Altran jusqu'à représenter environ 14% de celui-ci aujourd'hui.

Créé par Serge Kampf sous le nom de Sogeti dans les années 1960, le groupe rebaptisé Capgemini s'est fixé comme objectif d'atteindre au moins 50,1% du capital d'Altran à la clôture de son OPA. S'il ne les obtient pas, il ne "déposera pas de nouvelle offre sur Altran pendant au moins 18 mois" et "réalisera ses ambitions dans l'industrie intelligente aux travers d'autres opportunités stratégiques", a affirmé mardi le groupe dans son communiqué.

"Nous sommes convaincus que ce rapprochement, contribuant à la création d’un leader mondial de la transformation digitale des entreprises industrielles et de technologie, est bénéfique pour l’ensemble des parties prenantes", commente le PDG de Capgemini Paul Hermelin dans ce même communiqué. Le dirigeant s'est également employé il s'est employé à balayer les rumeurs de marché estimant que Capgemini est prêt à relever encore son offre. "Je cherche à tordre le cou à toutes les rumeurs qui disent "il faut attendre, il y aura quelque chose de mieux demain". Ce n'est pas le cas. Nous avons fermé toutes les hypothèses d'un "mieux demain"", a-t-il ainsi prévenu.

Interrogée par l'AFP après l'annonce de Capgemini, la présidente de l'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam) Colette Neuville a jugé le geste du géant français "un peu pingre". "C'est pour essayer d'attirer le petit pourcentage dont ils ont peur de manquer", a ajouté la présidente de l'Adam qui a déposé un recours devant la cour d'appel de Paris contre l'OPA de Capgemini. "Ça ne peut intéresser qu'un petit nombre d'actionnaires, ce n'est pas avec ça qu'ils vont attirer 10 ou 15%" du capital, a-t-elle insisté.

Colette Neuville a indiqué que l'expertise faite à la demande de l'Adam, sur la base des données publiquement disponibles sur Altran, aboutissait à une fourchette de prix centrée sur une valeur de 17 euros. Selon des sources proches du dossier, le fonds activiste Elliott serait quant à lui disposer à apporter les titres qu'il détient dans Altran à l'offre lancée par Capgemini si le géant européen des services informatiques relevait l'offre à 18 euros par action. D'autres sources évoquent un prix de 17 euros par action pour convaincre Elliott de céder ses parts.

La cour d'appel de Paris a jusqu'au 24 mars pour se prononcer sur le recours de l'Adam.

À la Bourse de Paris, le relèvement de son offre permet à Capgemini de clore la séance sur un gain de 2,1% à 114,25 euros, le valorisant 19,35 milliards d'euros, quand le titre Altran cède 0,32% à la clôture, à 14,045 euros, un prix qui le valorise quelque 3,6 milliards d'euros.

(avec AFP)

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CAPGEMINI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.10 % vs -3.12 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat