Bourse > Bouygues > Bouygues : Vivendi nomme Jean-Yves Charlier directeur général de SFR
BOUYGUESBOUYGUES EN - FR0000120503EN - FR0000120503
38.985 € -0.49 % Temps réel Euronext Paris
39.200 €Ouverture : -0.55 %Perf Ouverture : 39.280 €+ Haut : 38.960 €+ Bas :
39.175 €Clôture veille : 232 843Volume : +0.07 %Capi échangé : 13 836 M€Capi. :

Bouygues : Vivendi nomme Jean-Yves Charlier directeur général de SFR

Vivendi nomme Jean-Yves Charlier nouveau DG de SFRVivendi nomme Jean-Yves Charlier nouveau DG de SFR

PARIS (Reuters) - Vivendi a annoncé mercredi la nomination de Jean-Yves Charlier, actuel directeur général des activités télécoms du groupe, en tant que nouveau directeur général de sa filiale SFR.

Cette nomination intervient alors que Vivendi, engagé depuis un an dans une stratégie de recentrage sur les médias, envisage à terme d'introduire en Bourse SFR, une fois les profits de l'opérateur télécoms redressés.

"Jean-Yves Charlier continuera à suivre pour Vivendi plusieurs projets stratégiques dans les télécoms", a précisé Vivendi dans un communiqué.

Le groupe examine actuellement deux offres de rachat pour sa participation de 53% dans Maroc Telecom et envisage les options possibles pour sa division Activision Blizzard.

Stéphane Roussel, l'actuel PDG de SFR, reste président du conseil d'administration de l'opérateur tandis que Sandrine Dufour, actuellement directrice de l'innovation de Vivendi, sera chargée des finances et de la stratégie de l'opérateur.

Tout comme ses concurrents Orange et Bouygues Télécom, SFR souffre de l'impact de la baisse des prix liée à l'arrivée fracassante fin 2011 de Free (groupe Iliad) sur le marché français de la téléphonie mobile.

Au premier trimestre, l'opérateur a ainsi vu son Ebitda (résultat opérationnel ajusté avant amortissements) chuter de 24,5%, pesant sur les performances de sa maison-mère.

Sur l'ensemble de l'année, SFR s'attend à une baisse de 12% de son Ebitda, à 2,9 milliards d'euros, avant une amélioration attendue en 2014 et 2015 grâce aux investissements réalisés dans le réseau mobile à très haut débit (4G).

L'opérateur a également mis en place un plan d'économies de 500 millions d'euros d'ici fin 2014, qui prévoit de supprimer plus d'un millier d'emplois sur la base de départs volontaires.

En Bourse, le titre Vivendi a clôturé mercredi, avant ces annonces, en hausse de 1,33% à 15,605 euros, donnant une capitalisation boursière de 20,7 milliards d'euros.

Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...