Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BONDUELLE

BON - FR0000063935 SRD PEA PEA-PME
16.060 € +0.12 % Temps réel Euronext Paris

Bonduelle : Malgré son exposition à la Russie et à l'Ukraine, Bonduelle confirme ses objectifs annuels

vendredi 4 mars 2022 à 11h18
Bonduelle reflue sensiblement après ses résutlats semestriels

(BFM Bourse) - Le spécialiste français des légumes (frais, en conserve et surgelés) a publié des résultats semestriels conformes à ses objectifs mais légèrement en-deçà des attentes du marché. En dépit d'impacts "difficilement quantifiables" à ce stade du conflit russo-ukrainien, alors que le groupe est implanté dans les deux pays, Bonduelle confirme ses ambitions annuelles.

Il est de coutume de dire que les marchés détestent l'incertitude, et si Bonduelle a été relativement épargné jusque-là, les investisseurs semblent prendre conscience de l'exposition du groupe aux pays engagés dans le conflit armé aux portes de l'Europe.

S'il confirme ses objectifs annuels après le premier semestre de son exercice décalé, le groupe prévient en effet que ces "perspectives sont susceptibles d'être affectées par les conséquences du conflit entre l'Ukraine et la Russie", zone dans laquelle il réalise 5% de son chiffre d'affaires (150 millions d'euros, dont moins de 10 millions en Ukraine, où il a cessé toute activité commerciale). En Russie, le groupe dispose de 3 unités de transformation de légumes dont une à Belgorod, proche de la frontière ukrainienne, et 2 dans la région de Krasnodar, proche de la mer d'Azov - deux régions au cœur des combats.

"Le contexte géopolitique né du conflit entre l'Ukraine et la Russie influera sur ce scénario sans qu'il soit possible à ce stade d'en estimer les impacts", a indiqué dans un communiqué le directeur général du groupe, Guillaume Debrosse. "Concernant nos activités en Russie", où le groupe possède trois usines de transformation de légumes toujours en activité et emploie 900 personnes, "nous continuerons d'adapter notre modus operandi en fonction des mesures prises par les différentes autorités concernées" poursuit le dirigeant, qui se dit "extrêmement attristé par le conflit qui sévit sous nos yeux". "Nous pensons à nos collègues russes inévitablement très touchés [...] et ne pouvons que souhaiter un retour rapide à la paix" ajoute-t-il. Analyste chez Midcap Partners, Florent Thy-Tine souligne que "la zone Russie est la zone la plus rentable du groupe selon ses estimations".

Pour revenir aux résultats semestriels, Bonduelle a enregistré un chiffre d'affaires quasi-stable entre juillet et décembre, à 1,44 milliard d'euros, mais son bénéfice opérationnel courant s'est nettement replié (-17% à 46,5 millions d'euros), quand l'analyste tablait surs 54 millions, ce qui se répercute sur le marge opérationnelle courante (-70 points de base (bps) à 3,2%). "Notons l’amélioration de 30bps de la marge opérationnelle en Europe" souligne toutefois Florent Thy-Tine. "La zone hors Europe est en revanche en retrait avec une marge en baisse de 160bps à 1,1% pénalisée par la performance des activités de légumes frais préparé en Amérique du Nord" constate-t-il.

Fin septembre, le groupe avait expliqué avoir lancé un "plan de redressement musclé" de cette activité déficitaire, en raison notamment de la difficulté à trouver et conserver la main-d’œuvre, mais les effets ne devraient se "matérialiser qu'à compter du deuxième semestre", selon le communiqué de vendredi.

Dans la zone Europe, en revanche, la rentabilité opérationnelle a progressé de 5,7%, pour s'établir à 37,7 millions d'euros, tirée par "le redressement généralisé de la restauration hors foyer, favorable à la technologie surgelé", ainsi que par "la bonne tenue de la marque Cassegrain en France en conserve" est-il indiqué.

Alors que le groupe est "mobilisé pour mettre en œuvre le plan de redressement" qu'il s'attend à voir porter ses fruits dès le second semestre, il confirme son objectif d'une croissance de 3% de ses revenus et d’une marge opérationnelle courante stable à 3,6%.

En Bourse, cette publication est fraîchement accueillie, le titre cédant 6,2% à 16,6 euros - dans un marché parisien certes encore en repli de plus de 3% vers 12h15.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BONDUELLE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.50 % vs +21.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat