Bourse > Axa > Axa : Le séisme au japon coûtera plus de 100 millions d'euros à axa
AXAAXA CS - FR0000120628CS - FR0000120628
24.635 € +0.31 % Temps réel Euronext Paris
24.630 €Ouverture : +0.02 %Perf Ouverture : 24.805 €+ Haut : 24.390 €+ Bas :
24.560 €Clôture veille : 5 640 360Volume : +0.23 %Capi échangé : 59 814 M€Capi. :

Axa : Le séisme au japon coûtera plus de 100 millions d'euros à axa

Le séisme au japon coûtera plus de 100 millions d'euros à axaLe séisme au japon coûtera plus de 100 millions d'euros à axa

PARIS (Reuters) - Le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon le 11 mars devraient représenter un coût d'une centaine de millions d'euros pour Axa, a estimé dimanche le P-DG du groupe d'assurance française, Henri de Castries.

Lors du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro, il a souligné que l'estimation de l'exposition d'Axa au Japon était difficile à faire pour l'instant étant donné qu'on ne connaît pas encore le nombre exact de victimes, qui pourrait dépasser les 20.000 morts.

"Le risque, nous sommes encore en train de le chiffrer (...) Nous estimons que cela devrait nous coûter un peu plus d'une centaine de millions d'euros avant impôts pour ce qui est des pertes en vies humaines et des blessés et à peu près quelques dizaines de millions d'euros en matière de risques industriels", a-t-il déclaré.

Axa a 8.000 collaborateurs et "à peu près" cinq millions de clients au Japon, a précisé le P-DG.

Pour l'instant, la compagnie d'assurance se concentre "sur ce que nous pouvons faire pour que les clients qui ont souffert trouvent dans le support et le confort que nous pouvons leur donner des raisons de repartir".

"C'est une catastrophe considérable, c'est probablement la catastrophe naturelle la plus importante jamais recensée", a dit Henri de Castries.

Selon lui, le coût total des dégâts sera beaucoup plus élevé que celui des tempêtes de 1999 sur les côtes européennes ou l'ouragan Katrina aux Etats-Unis. "Les chiffres qui circulent pour le Japon c'est de l'ordre de 200 à 250 milliards de dollars" de dégâts, a-t-il ajouté.

Laure Bretton

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI