Bourse > Axa > Axa : Axa private equity propose de nommer un médiateur pour skyrock
AXAAXA CS - FR0000120628CS - FR0000120628
24.560 € -1.31 % Temps réel Euronext Paris
24.785 €Ouverture : -0.91 %Perf Ouverture : 24.950 €+ Haut : 24.330 €+ Bas :
24.885 €Clôture veille : 7 674 440Volume : +0.32 %Capi échangé : 59 632 M€Capi. :

Axa : Axa private equity propose de nommer un médiateur pour skyrock

tradingsat

PARIS (Reuters) - Le principal actionnaire de Skyrock, Axa Private Equity, a proposé vendredi la nomination d'un médiateur pour trouver une solution au conflit qui l'oppose depuis plusieurs jours au fondateur de la radio Pierre Bellanger.

Ce dernier a été démis mardi soir de ses fonctions de directeur général par le conseil d'administration du groupe, contrôlé à 70% par le fonds d'investissement, ce qui a provoqué une importante mobilisation des auditeurs, des animateurs et suscité des réactions dans la classe politique.

Face à "l'émotion suscitée dans certains publics", aux "menaces que le climat actuel fait peser sur le groupe" et à "l'impossibilité physique dans laquelle le directeur général se trouve d'accéder aux locaux de l'entreprise", Axa Private Equity indique dans un communiqué qu'il propose à Pierre Bellanger la nomination d'un médiateur indépendant.

Le fondateur de Skyrock, qui détient 30% du groupe, a fait savoir jeudi, lors d'une conférence de presse, qu'il souhaitait racheter 100% du capital de la radio et qu'il continuerait d'occuper son bureau jusqu'à ce qu'une issue au conflit soit trouvée.

Axa Private Equity justifie sa décision de nommer un nouveau directeur général par les résultats économiques de la station, qui ne sont pas à la hauteur selon lui de l'audience.

Le fonds d'investissement, qui souhaite se désengager, a confié un mandat de cession à deux banques d'affaires.

Olivier Laouchez, PDG du groupe Trace qui possède plusieurs chaînes de télévision spécialisées comme Skyrock dans les musiques urbaines, a fait part de son intérêt pour le groupe et indiqué qu'il allait prendre contact avec les différentes parties concernées.

"On pense qu'il est important (...) que cette radio continue à vivre", a-t-il dit vendredi à Reuters, en précisant que des partenaires étaient prêts à accompagner Trace dans ce projet.

"L'idée de créer un champion français sur cette thématique musique et culture urbaine, la France étant le deuxième marché mondial sur ce secteur d'activité après les Etats-Unis (...), ça peut avoir du sens", a-t-il ajouté.

Le groupe va prendre contact avec les banques mandatées afin d'avoir accès au dossier, a précisé Olivier Laouchez, qui n'a pas exclu un partenariat avec Pierre Bellanger.

"Pouvons-nous être un de ses partenaires ? Peut-être. On va avoir des discussions et je vais prendre contact avec lui", a-t-il dit.

Gwénaelle Barzic, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI