Bourse > Aurea > Aurea : Hausse de 6,2% du chiffre d'affaires trimestriel
AUREAAUREA AURE - FR0000039232AURE - FR0000039232
7.710 € -0.90 % Temps réel Euronext Paris
7.790 €Ouverture : -1.03 %Perf Ouverture : 7.800 €+ Haut : 7.710 €+ Bas :
7.780 €Clôture veille : 2 721Volume : +0.02 %Capi échangé : 90 M€Capi. :

Aurea : Hausse de 6,2% du chiffre d'affaires trimestriel

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aurea a fait état hier soir d'un chiffre d'affaires neuf mois de 126,4 millions d'euros, en hausse de 7,1% par rapport aux trois premiers trimestres de l'exercice écoulé.

Sur le seul troisième trimestre, les revenus du groupe se sont élevés à 37,1 millions d'euros, soit une progression de 6,2% sur un an.
Principale activité du groupe, la division 'Métaux & Alliages' a généré 28,5 millions d'euros de revenus sur la période, en hausse de 17%.

Le groupe a attribué cette progression à la consolidation de la filiale Flaurea Chemicals et à un sursaut des cours de l'aluminium et du cuivre, tandis que les ventes de Rereal, Poudmet et M Lego ont continué de bien se tenir. Sur neuf mois, le chiffre d'affaires de cette division a atteint 92,5 millions d'euros, en augmentation de 12% en glissement annuel.

De son côté, le pôle 'Produits dérivés du Pétrole' a vu ses ventes se replier de 11% au troisième trimestre à 6,3 millions d'euros. Elles ont par ailleurs reculé de 3% sur neuf mois à 25,5 millions d'euros.

'L'activité plastiques complexes se maintient à un niveau satisfaisant, alors que l'activité PVC recyclé reste difficile et en recul par rapport à l'an dernier. La baisse du cours du pétrole enregistrée depuis début juillet 2014 pourrait avoir un impact sur certains prix de vente chez Eco Huile', a détaillé Aurea.

Enfin, le chiffre d'affaires du segment 'Caoutchouc & Développements' a reculé de 36% au troisième trimestre à 2,3 millions d'euros en raison d'une base de comparaison défavorable. Les ventes dans cette activité ont diminué de 10% sur neuf mois à 8,4 millions d'euros.

Concernant ses perspectives, Aurea a indiqué que l'activité semble se maintenir à un niveau convenable au dernier trimestre 2014, le mois de décembre restant toutefois difficile à évaluer compte tenu de l'arrêt possible à mi-mois des livraisons constatées les années précédentes pour certains clients.

Les récents mouvements sur les cours des métaux et du dollar ainsi que la baisse du cours du pétrole peuvent être de nature à perturber certains des marchés sur lesquels intervient le groupe. Des mesures sont prises, mais ne sauraient protéger en totalité contre des mouvements qui seraient de plus grande ampleur, a-t-il averti.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI