Bourse > Audika groupe > Audika groupe : Décroche en bourse, victime de "graves accusations"
AUDIKA GROUPEAUDIKA GROUPE ADI - FR0000063752ADI - FR0000063752
17.650 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
17.790 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 167 M€Capi. :

Audika groupe : Décroche en bourse, victime de "graves accusations"

Décroche en bourse, victime de Décroche en bourse, victime de

(Tradingsat.com) - Audika a fortement décroché mercredi en Bourse (-7,6% à 9,5 euros), plombé par les propos alarmants de Louis Blohorn et Maxence Petit, fondateurs du fabricant de l'assistant d'écoute Octave, sur la santé financière de leur concurrent.

"Audika va mal", ont lancé les deux fondateurs dans une tribune libre parue ce matin, en référence aux derniers comptes semestriels de la société.

"Aller mal pour Audika ne veut pas dire perdre de l'argent, loin de là. Malgré un chiffre d'affaires qui décroit – fait tout à fait paradoxal et atypique sur ce marché – la rentabilité du groupe reste considérable. Conclusion : Audika vend à des prix prohibitifs un produit de santé pourtant indispensable à des millions de français (...)".

Réponse d'Audika ce soir : "le leader français de la correction auditive va bien... merci", faisant part de son étonnement face aux "propos agressifs, diffamatoires, inexacts et trompeurs, tenus par la société Sonalto dans le communiqué au titre aguicheur diffusé ce jour aux organes de presse".

"Ces graves accusations, qui perturbent considérablement le cours de l'action Audika, démontrent une méconnaissance totale du métier de la part de Sonalto", poursuit le groupe.

"Sonalto omet en effet d'indiquer que les prix pratiqués par Audika (qui débutent à 590 € et non 2 000 €) incluent, au-delà du prix de l'appareil, un grand nombre de prestations de services indispensables à la réussite d'un appareillage", ajoute-t-il.

"Ces prix incluent, en outre, tous les réglages durant toute la durée de vie de l'appareil et (...) s'inscrivent au demeurant dans un contexte de concurrence ouverte entre les différents opérateurs du marché (plus de 3.800 points de vente en France), entre lesquels la clientèle est parfaitement libre de choisir en tenant notamment compte de la qualité de l'offre de services proposée.

"Audika regrette ainsi les accusations diffamatoires diffusées à son sujet par Sonalto (lesquelles donneront lieu à des poursuites judiciaires), rappelant au contraire qu'elle s'est engagée depuis 35 ans dans de nombreuses actions visant à démocratiser l'appareillage auditif en France au travers de ses campagnes de communication pédagogique et de la formation permanente de ses équipes pour répondre au mieux aux besoins des malentendants", conclut la société.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI