Bourse > Atari > Atari : Nouvelle flambée de l'action, retour au-dessus des 2 euros
ATARIATARI ATA - FR0010478248ATA - FR0010478248
0.400 € +2.56 % Temps réel Euronext Paris
0.390 €Ouverture : +2.56 %Perf Ouverture : 0.400 €+ Haut : 0.380 €+ Bas :
0.390 €Clôture veille : 1 203 880Volume : +0.52 %Capi échangé : 92 M€Capi. :

Atari : Nouvelle flambée de l'action, retour au-dessus des 2 euros

Nouvelle flambée de l'action, retour au-dessus des 2 eurosNouvelle flambée de l'action, retour au-dessus des 2 euros

(Tradingsat.com) - Une violente poussée de fièvre a secoué le titre Atari hier à la Bourse de Paris, et le marché n'en a pas encore fini avec ce dossier, dont la dimension spéculative ne se dément pas. Après une flambée de 63,5% jeudi en clôture, l'action de l'éditeur de jeux vidéo en pleine transition vers le mobile, les réseaux sociaux et le "on line", bondit à nouveau de 25% ce vendredi, à 2,12 euros, au plus haut depuis le mois d'août dernier.

Difficile d'expliquer aujourd'hui les raisons de cet engouement pour la valeur, l'éditeur de jeux vidéo ayant déjà publié ses comptes semestriels, qui se sont traduits par une perte nette de 8,2 millions d'euros, contre -9,2 millions d'euros à la même période de 2010. Amélioration, également, au niveau opérationnel courant, avec une perte ramenée en un an de -6,7 à -2,6 millions d'euros. Le chiffre d'affaires consolidé du groupe a cependant reculé de 21,1% à taux de change courant et de 21,8% en données courantes, à 16,5 millions d'euros.

Si ce n'est un article du blog technologique TechCrunch.com publié il y a trois jours, qui nous plonge dans la nostalgie du début des années 70, lorsque Atari fut fondé. Il insiste surtout sur la transformation d'un Groupe qui peine à redresser ses comptes, ancrés dans le rouge depuis plusieurs années dans un environnement très concurrentiel, et sur la volonté d'un management plus déterminé que jamais à "réinventer" Atari en éditeur de jeux pour mobiles et réseaux sociaux.

Les revenus sont toujours faibles mais le fait de se focaliser sur des jeux moins nombreux et plus rentables commence visiblement à payer, si bien que le PDG Jim Wilson a annoncé que la société recrute en ce moment... Bonne nouvelle ?


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI