Bourse > Adecco > Adecco : Chute à Zurich, départs imprévus à la direction
AdeccoAdecco ADEN - CH0012138605ADEN - CH0012138605
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Adecco : Chute à Zurich, départs imprévus à la direction

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'action Adecco dérapait de l'ordre de 6% ce matin à la Bourse de Zurich après la publication de résultats trimestriels proches des attentes, accompagnés de la confirmation des prévisions. Surprise : le directeur général et le directeur financier du spécialiste du travail temporaire vont quitter le groupe cet été, semble-t-il de leur propre chef, ce qui n'était pas prévu.

A la Bourse de Zurich, l'action Adecco tient de loin la tête des plus fortes baisses de l'indice SMI en corrigeant de 6,6% à 69,8 francs suisses.

Durant le premier quart de l'année, les ventes de 5,1 milliards d'euros ont augmenté de 9% en données publiées, soit + 4% à changes constants. L'activité s'est stabilisée en France, elle s'est améliorée dans la région Bénélux, et une croissance à deux chiffres était toujours de mise en Italie, dans la péninsule ibérique et en Europe de l'Est.

Le résultat d'exploitation ajusté d'Adecco a augmenté de 21% à 236 millions d'euros, d'où une marge de 4,6% en hausse de 60 points de base. Il s'agit de plus du meilleur taux de marge jamais enregistré lors d'un premier trimestre. Le résultat net part du groupe s'affiche en hausse de 45% à 160 millions d'euros.

De ce fait, la tendance accélère par rapport au 4e trimestre, où la hausse des ventes hors changes se limitait à 2% et l'amélioration de la marge à 50 points de base.

La direction précise de plus qu'en avril, premier mois du deuxième trimestre, la progression des ventes à changes constants s'est poursuivie au même rythme, et que la tendance devrait accélérer au 2e semestre, où la base de comparaison sera plus favorable.

Ces résultats sont de plus accompagnés par la confirmation des prévisions, qui comprend un objectif de marge supérieur 5,5% sur l'ensemble de 2015.

Mais la mauvaise surprise est constituée du départ inopiné non seulement du directeur général depuis six ans et artisan du redressement des marges, Patrick De Maeseneire, qui quittera ses fonctions fin août, mais aussi du directeur financier Dominik de Daniel, qui partira dès fin juillet.

Adecco indique M. De Maeseneire a décidé de partir, sans plus de précision. Dès le premier septembre, il sera remplacé par le belge Alain Dehaze, actuel responsable de la principale région pour le groupe, la France.

En poste depuis 2006, Dominik de Daniel aurait lui aussi décidé de partir, là encore sans que les raisons soient précisées. Son successeur n'a pas encore été désigné.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI