Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

L'auditeur des auditeurs britannique réclame plus de rigueur de la part des grands cabinets

samedi 24 juillet 2021 à 07h00
La qualité des travaux d'audit laisse à désirer en Grande-Bretagne

(BFM Bourse) - La qualité des audits financiers laisse encore trop à désirer et le Financial Reporting Council hausse le ton: 29% des audits vérifiés l'an dernier présentaient des carences, une proportion bien trop élevée selon l'autorité britannique de supervision des cabinets d'audit, de comptabilité et d'actuariat.

"Un léger effort, mais les résultats restent insuffisants". Cela pourrait être l'appréciation portée par le Financial Reporting Council (FRC) sur le bulletin des sept plus importants cabinets d'audit -par ordre alphabétique BDO, Deloitte, EY, Grant Thornton, KPMG, Mazars et PwC- au terme de son inspection annuelle. Et ce n'est pas faute de la part du superviseur britannique des auditeurs, comptables et actuaires d'avoir déjà rappelé à l'ordre la profession ces dernières années. KPMG fait même figure de cancre en ce qui concerne l'audit des établissements bancaires.

Chaque année, le FRC passe en revue les résultats et procédures d'un échantillon de travaux audits pour en vérifier la qualité. Sur 103 audits de la période 2020/2021 passés au crible, pas moins de 29% présentaient des points d'améliorations voire des failles "significatives", un taux encore trop élevé bien qu'en légère amélioration par rapport à celui de 2019/2020 (33% des 88 audits analysés à l'époque).

Autrement dit, seuls 71% des travaux effectués par les grands noms du secteur -dont certains déjà éclaboussés par les scandales Wirecard ou Carillon- correspondaient à des standards satisfaisants ou ne nécessitant que des améliorations marginales. À l'échelle des seuls Deloitte, EY, Grant Thornton et PwC, les fameux "Big Four", environ 80% sont suffisamment satisfaisants.

Malgré un certain mieux par rapport à l'année précédente, "cette amélioration est marginale et d'importantes réformes doivent encore être menées pour améliorer de manière significative la qualité de l'audit", a souligné le responsable du Financial Reporting Council, Jon Thompson. Une haute qualité d'audit est essentielle pour maintenir la confiance envers les marchés financiers". Une qualité d'audit de premier ordre et un professionnalisme rigoureux sont au cœur des enjeux pour le pays si le Royaume-Uni souhaite conserver sa position de centre financier mondial, a-t-il ajouté.

Le Council a particulièrement pointé du doigt les résultats de l'examen des audits de KPMG portant sur des banques et groupes financiers. "Il est inacceptable que, pour la troisième année, le FRC observe que des améliorations soient nécessaires", alors que le secteur financier est particulièrement important dans l'économie britannique.

"La qualité de l'audit est notre première priorité et nous ne serons pas satisfaits jusqu'à ce que nos scores reflètent cet engagement" a réagi Cath Burnet, directrice de l'audit chez KPMG UK, interrogée par l'AFP, assurant que le cabinet travaillait d'arrache-pied pour mettre en place les changements nécessaires soulignés par le FRC.

Face aux progrès trop lents de l'audit au Royaume-Uni, la FRC a mis en place un ensemble de mesures pour tenter de mieux détecter les problèmes d'éthique et de fraude et pour renforcer sa supervision et sa capacité à appliquer les réglementations.

L'instance souligne toutefois que ces actions restent "volontaires" et la FRC compte sur les travaux du gouvernement de Boris Johnson, qui vient de terminer une large consultation, pour mettre en place une législation plus contraignante.

(Avec AFP)

G. B. - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+317.10 % vs +31.67 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat