Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Wall Street : Perd pied avec la pandémie, négatif sur juin

vendredi 26 juin 2020 à 23h43
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - Wall Street subit une brusque correction qui a pris beaucoup d'opérateurs par surprise: ils s'étaient habitués à ce que les marchés digère la hausse quotidienne des cas de contamination au Covid-19, y compris une forte accélération la veille qui n'avait empêché les indices US de grimper de +1,1% à +1,2% la veille (le Nasdaq revenant à 1% de son record absolu).
Ils retombent brutalement ce vendredi, avec -2,8% pour le Dow Jones à 25.015 (-3,3% hebdo), -2,4% pour le S&P500 à 3.009 (-2,8% hebdo), -2,6% pour le Nasdaq à 9.757 (-1,9% hebdo).
Le Dow Jones et le S&P500 repassent dans le rouge sur le mois de juin tandis que le Nasdaq caracole encore à +3,4%.
Le VIX a fait une poussée jusque vers 34 avant d'en terminer à +5% vers 33,8.

Les investisseurs semblent soudain ouvrir les yeux et s'alarment de la montée en flèche des cas de Covid-19 aux États-Unis: ils ont atteint de nouveaux plus hauts journaliers (+45.500 cas) en dépassant les niveaux du mois d'avril et plusieurs Etats sont désormais menacés par l'apparition d'une seconde vague du virus', notamment la Floride avec près de 9.000 nouveaux cas en 24H et l'Arizona bat de record de nouveaux cas avec +750% depuis le début déconfinement.

Parmi les annonces qui ont alimenté la correction de Wall Street, le gouverneur du Texas, Greg Abbott suspend la levée des mesures de déconfinement, ce qui envoie un nouveau mauvais signal, 48H après que les états du New Jersey et Connecticut aient imposé des mesures de quarantaine en provenance des états touchés par un pic de pandémie.

Petit deception également du côté des chiffres du jour: la confiance des consommateurs américains ressort en hausse à 78 (contre 72,3 en mai) mais le consensus tablait sur 79,1 (à comparer avec 102,4 en juin 2019).
Les dépenses des ménages américains se sont redressées de 8,2% en rythme séquentiel le mois dernier, selon le Département du Commerce, lais moins que prévu car les économistes anticipaient en moyenne un rebond un peu plus proche de 9%.

De leur côté, les revenus des ménages ont reculé de 4,2% en mai, alors que le consensus de marché en attendait une diminution de près de 6%.
En avril, les dépenses des ménages américains avaient chuté de 12,6%, tandis que leurs revenus avaient grimpé de 10,8%.

Euphoriques la veille (assouplissement de la Volcker Rule), les valeurs financières ont mal réagi au communiqué de la FED tombé jeudi soir après la clôture qui interdit les rachats de titres (buybacks) par les banques au 3ème trimestre, qui prône aussi la suspension des dividendes et la modération en matière de bonus, d'où la chute Keycorp -8,9%, Capital One -8,8%, Goldman Sachs -8,7%, Regions Fnl et Comerica -8,6%, Fifth Third -8,5%, Citizens Fnl -8,3%, Wells Fargi -7,3%, Citigroup -5,9%, JP-Morgan -5,4%...

Le Nasdaq a chuté dans le sillage de Facebook -8,3%, Expedia -6,2, Alphabet -5,8%, T-Mobile -4,5%, Incyte -4,3%,

Parmi les quelques rescapés, Netapp +5,2%, Cisco eBay et Akamai +2,4%

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.70 % vs -0.01 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat