Bourse > Actualités > Points de marché > W-Street : Nouveau triomphe de la programmation algorithmique

W-Street : Nouveau triomphe de la programmation algorithmique

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le scénario est bien rôdé: lorsque les indices US semblent hésiter à franchir des seuils clé à une demi-heure de la clôture, les 'sherpas' de Wall Street mettent en marche le 'bulldozer algorithmique' qui arrache tout sur son passage.

Les 'gros bras' y ont été de bon coeur ce vendredi avec une ascension verticale des indices US au cours des 20 dernières minutes, le Dow Jones ressortant opportunément du rouge à la... dernière minute (+0,02% à 15.464Pts, malgré le plongeon de -5% du titre Boeing) tandis que le Nasdaq composite (+0,61%) en termine très exactement à 3.600Pts.

Et voilà un nouveau triomphe de la programmation algorithmique!
Et la fête ne serait pas complète si cette séance de vendredi n'avait permis au Nasdaq-100 d'aligner une série record de 13 séances de hausse consécutive.
Pour le S&P-500, le score est de 'seulement' 11 séances sur 13, mais il aligne tout de même 7 séances positives d'affilée.

Bien entendu, ceux qui ont payé systématiquement le marché durant 11 séances -avant que Ben Bernanke- ne s'exprime n'avaient aucune idée de la teneur de son intervention à Harvard en l'honneur du centenaire de la FED.
Ben Bernanke n'est certainement pas fâché d'avoir contribué à une hausse non-stop de +10% qui va 'renforcer le sentiment de richesse' des américains (enfin... surtout celui des 5% les plus fortuné qui détiennent 85% des actions cotées).

Mais le plus sensationnel, c'est que le Nasdaq-100 se retrouve 50Pts au-delà de ses sommets de la mi-mai, avec des taux longs qui ont pris 70Pts (+25%) dans l'intervalle tandis que les entreprises US s'attendent à un repli des résultats au 'T2'.

Cela peut sembler absurde... mais c'est ça 'la grande rotation': les actions grimpent quand les profits reculent tandis que les rendements obligataires s'envolent.

Seules petites ombres au tableau idyllique de ce vendredi, UPS a chuté de -5,8% suite à l'abaissement de sa prévision de bénéfice annuel suite au ralentissement de l'industrie américaine.

Enfin Boeing a chuté de 4,7% à l'issue d'une 'journée noire' ou pas moins de 2 Dreamliners ont connu des incidents au Royaume-Uni: un incendie dans un appareil à Heathrow et une 'avarie technique' entrainant un retour d'urgence sur un vol pour la Floride.



Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI