Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Un rappeur se fait un nom en déclarant sa flamme aux Spacs de Wall Street

lundi 22 février 2021 à 16h23
SPAC Dream, de Cassius Cuvée

(BFM Bourse) - Dans son morceau "Spac dream" au titre évocateur, le rappeur Cassius Cuvée raconte comment il a découvert le phénomène grâce à un ami et ses premiers investissements. Adoubé par le "gourou" Bill Ackman cité dans le single, il jouit d'une soudaine notoriété.

Si vous n'avez pas tout suivi à la folie des Spacs (pour "Special Purpose Acquisition Companies") qui prend des proportions hallucinantes à Wall Street, pas de panique, Cassius Cuvée vous explique tout. Car après avoir séduit des grands noms du show-business parmi lesquels on peut citer Jay-Z, Shaquille O'Neal, l'astronaute Scott Kelly ou encore le quaterback Colin Kaepernick, la technique qui consiste à introduire une société en Bourse sans passer par la traditionnelle IPO a désormais une chanson à sa gloire: Spac Dream.

Le rappeur inconnu jusqu'alors et qui se présente au Wall Street Journal comme un "investisseur débutant" y raconte son initiation par un ami à lui - "Mon pote Randy m'a d'abord dit que Draft Kings allait s'introduire en Bourse - Elle fusionne avec une Spac et le marché va adorer - J'étais genre : "Une Spac? Qu'est-ce que c'est que ça?""- début 2020. Depuis, il explique dans une interview donnée au Wall Street Journal avoir doublé son investissement initial de 250.000$ dans les Spacs, qui constituent désormais la moitié de son portefeuille. Ses fonds de départ provenant d'une "combinaison d'économies et de prêts". "J'ai fait beaucoup de sacrifices pour profiter du krach boursier" affirme-t-il encore. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne le regrette pas.

"Si vous êtes dans le jeu de la Spac ("in the Spac game" dans le texte, NDLR), vous savez de quoi je parle", lance l'artiste, qui explique en "avoir marre" d'être "exclu dès le premier jour des IPO". Ces dernières font de fait la part belle aux institutionnels, raison pour laquelle de nombreux particuliers se reportent sur les introductions alternatives. Le forum Reddit dédié au phénomène (r/SPACs) voit d'ailleurs son nombre d'utilisateurs exploser, pour atteindre plus de 150.000 ce lundi, contre 55.000 début janvier dernier - un chiffre impressionnant mais encore loin du forum WallStreetBets qui a récemment provoqué un violent surcroît de volatilité sur les marchés. Cassius Cuvée explique pour sa part avoir fait "toute son éducation sur Twitter et CNBC".

Un titre salué par le gourou des Spacs

Sa chanson rend hommage à certains comptes parmi les plus influents de Twitter (SPACInsider, SPACTiger et SPACzilla) dans l'industrie. Outre ces comptes anonymes, le rappeur cite également la quasi-totalité des grands noms de l'industrie, de Bill Ackman (surnommé "le Spac guru" ou "Bill SPACman" après avoir réussi à lever 4 milliards de dollars lors de l'introduction en Bourse de Pershing Square Tontine Holdings Ltd, plus importante levée de fonds via Spac à ce jour, sans qu'aucune cible à acquérir n'ait été évoquée...) à Jimmy Chill' (Cramer) en passant Chamath Palihapitiya, Alex Cutler, Larry Jones, David Faber, Steve Grasso ou encore Dave Portnoy.

Combo gagnant puisque le rappeur a attiré l'attention de Bill Ackman, qui a partagé la vidéo à ces 258.000 abonnés sur Twitter avec la mention "Regardez ça". Publiée début février, celle-ci a désormais été visionné plus de 113.000 fois, quand ses clips précédents n'avaient pas dépassé les quelques centaines de vues. Cassius Cuvée s'en amuse : "Je ne sais pas combien de rappeurs ayant moins de 500 abonnés ont vu leurs clips partagés par des milliardaires". Un succès calculé ? "Avant d'écrire un mot de la chanson, je savais qu'elle avait une chance de marcher mais je ne m'attendais pas à ce que cela se fasse aussi vite" répond Cassius Cuvée, qui souligne que son clip "est passé à la télévision deux jours après être sorti sur YouTube, alors qu'il n'était même pas encore sur Spotify ni iTunes".

Depuis, son compte a légèrement grossi puisqu'il affiche 730 abonnés, et le rappeur précise qu'il prévoit de faire un don d'un dollar à une œuvre de bienfaisance pour chaque abonné qu'il aura à la fin de l'année.

"Elon le pionnier"

Cassius Cuvée évoque par ailleurs ces secteurs d'investissements privilégiés - "See the future is EV and also ESG" affirme-t-il, en référence aux constructeurs de véhicules électriques et aux critères environnementaux, deux thèmes porteurs sur les marchés actuellement, et clame son admiration pour le patron de Tesla - "Beaucoup de respect pour M. Musk, Elon le pionnier, peut-être que mes investissements feront la moitié de tes gains". Invité de CNBC vendredi, l'investisseur a également mentionné le compartiment des semi-conducteurs, estimant qu'ils "seront partout à l'avenir".

Pour la suite, justement, le rappeur d'une trentaine d'années dont le nom "vient du fait qu'il aime le bon vin, et qu'il aime boxer comme Cassius Clay" indique "avoir pleins de projets". Il a publié, la semaine dernière, une nouvelle vidéo dans laquelle il revisite les mythiques scènes chez le coiffeur dans Coming to America (Un prince à New York, en français, sorti en 1988)... façon Spac. Interrogé par BFM Bourse, il ajoute avoir également "de grands projets pour d'autres sorties musicales en 2021" et assure que "Spac dream" n'était que "la première pièce d'un puzzle beaucoup plus grand" qu'il est en train d'assembler

Quand à ses investissements dans les "sociétés chèque en blanc", il indique à CNBC qu'il compte bien conserver les parts acquises: "I am a holder, I will hold it forever" affirme-t-il.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+322.30 % vs +16.53 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat