Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Bp ne supportera pas seul le coût de la marée noire

Marché : Bp ne supportera pas seul le coût de la marée noire

tradingsat

LONDRES (Reuters) - BP a remporté une victoire cruciale en parvenant à partager les coûts de la marée noire du golfe du Mexique avec son partenaire Mitsui, qui a accepté de débourser 1,1 milliard de dollars pour le nettoyage du site et qui pourrait encore s'acquitter de certaines amendes.

MOEX, filiale de la maison de courtage japonaise, détient 10% du puits Macondo qui a explosé en avril 2010, mais avait dans un premier temps exclu de contribuer aux coûts, estimant que les négligences de BP le dégageaient de toute responsabilité financière.

Mais MOEX a finalement renoncé à faire valoir cet argument, ce qui pourrait affaiblir les positions d'Anadarko Petroleum, actionnaire du puits à hauteur de 25%, qui s'est également montré jusqu'ici rétif à toute contribution au coût du nettoyage.

"C'est la première fois que l'un des partenaires de BP reconnaît que la faute est partagée (...) et que donc les coûts doivent également être partagés", a commenté l'analyste Irene Himona de Société générale.

Le titre BP a bien réagi à ces informations, terminant en hausse de 2,70% à 460 pence alors que l'indice européen du secteur du pétrole et du gaz a pris 0,51%.

D'après les analystes de la Deutsche Bank, le fait que Mitsui a finalement choisi de payer une partie de la facture pourrait révéler la fragilité de l'argument selon lequel BP a, à lui seul, fait preuve de négligence, comme le soutient le gouvernement américain.

BP a évalué le coût de la condamnation du puits, du nettoyage du site et de l'indemnisation des victimes de la plus importante marée noire de l'histoire des Etats-Unis à plus de 41 milliards de dollars (28,92 milliards d'euros).

Ce montant inclut également les amendes dont le groupe doit s'acquitter auprès de la justice américaine et qui selon les analystes avoisineraient les quatre ou cinq milliards de dollars.

Mais dans le pire des cas, les amendes pourraient faire doubler la facture totale estimée par BP et MOEX pourrait être priée de débourser jusqu'à 4 milliards de dollars supplémentaires.

En déboursant 1,1 milliard de dollars, Mitsui ne couvre qu'un tiers de sa potentielle responsabilité financière dans la marée noire.

Sur cette base, Anadarko pourrait quant à lui être redevable de près de 2,7 milliards de dollars. Mais une source proche du dossier a déclaré que BP chercherait probablement à obtenir d'Anadarko un taux de réparation plus important, dans la mesure où il a directement investi dans le puits défaillant, contrairement à Mitsui, qui n'est responsable qu'à travers sa filiale MOEX.

MOEX se range à présent du côté de BP et pointe du doigt la responsabilité de Transocean, le propriétaire de la plate-forme qui forait le puits Macondo.

Tom Bergin, Catherine Monin et Natalie Huet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...