Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

La fortune des magnats malaisiens des gants en caoutchouc dopée par la crise sanitaire

samedi 1 août 2020 à 11h00
Supermax s'envole en Bourse depuis le début de l'année

(BFM Bourse) - À la Bourse de Kuala Lumpur, Supermax, Kossan Rubber, Hartalega et Top Glove n'en finissent plus de flamber. Avec des hausses comprises entre 330 et 1240% (!) depuis le début de l'année, ces fabricants de gants en caoutchouc -spécialité locale- profitent de l'explosion de la demande mondiale dur à la crise du coronavirus.

C'est un oiseau? C'est un avion? Non, c'est Supermax. Si la citation originale concernait "l'homme d'acier" né de l'imagination de Jerry Siegel et Joe Shuster, elle n'est pas galvaudée pour évoquer la performance boursière du fabricant malaisien de gants en caoutchouc depuis le 1er janvier. Le titre Supermax s'est littéralement envolé sur la période. Il s'échange désormais à 18,50 ringgits (aussi appelée "roupie malaisienne"), contre... 1,39 ringgit à la clôture du 31 décembre dernier.

La performance enregistrée sur la période (+1.230%) a de quoi rendre jaloux Tesla (+246%) et plus encore l'ensemble des valeurs du SBF 120, au sein duquel la plus forte progression depuis le début de l'année est mettre à l'actif de Sartorius Stedim Biotech (+78%).

Si cette flambée est digne d'une "smallcap" (et encore), il n'en est rien puisque Supermax pèse désormais quelque 23,89 milliards de ringgits, soit 4,86 milliards d'euros. Ses concurrents dont les hausses sont (un peu) plus "modestes" (+270% pour Hartalega, +326% pour Kossian Rubber et +450% pour Top Glove à la clôture du vendredi 31 juillet) atteignent également des capitalisations boursières considérables, à savoir 4,48 milliards d'euros pour Kossian Rubber, 13,8 milliards d'euros pour Hartalega et 13,9 milliards d'euros pour Top Glove, ce qui fait de ces deux derniers rien de moins que les deuxième et troisième plus grandes valorisations de la Bourse de Kuala Lumpur (derrière le principal groupe bancaire du pays, Maybank), où Supermax et Kossian grimpent respectivement au 19e et 22e rang du Malaysian stock market.

4,7% de la production mondiale de caoutchouc mais 65% de celle de gants en latex

Cette hausse fulgurante est sans précédent selon les normes malaisiennes, les trois plus grands fabricants locaux de gants en caoutchouc ayant accru de plus de 22 milliards la valeur totale du marché local depuis le début de l'année. Selon des données de Bloomberg, plus d'un dollar sur dix actuellement investis à la Bourse de Kuala Lumpur l'est sur ces gants. "Le rallye des fabricants de gants rappelle beaucoup celui de Tesla, mais les perspectives de bénéfices du secteur sont plus certaines que celles du groupe californien", juge Ross Cameron, gestionnaire de fonds chez Northcape Capital Ltd, interrogé par Bloomberg.

Certains des gantiers prévoient des émissions d'actions gratuites après la reprise spectaculaire de cette année. Les chances de voir certains de ces titres bénéficier d'une allocation plus institutionnelle augmentent à mesure que ces groupes atteignent une taille critique pour prétendre à l'inclusion dans les principaux indices suivis par les investisseurs internationaux. Supermax et Kossan Rubber Industries Bhd. devraient notamment intégrer l'indice MSCI Malaysia après une révision le mois prochain.

L'Association malaisienne des fabricants de gants en caoutchouc s'attend à ce que la demande mondiale de gants augmente de 20% pour atteindre 330 milliards d'unité cette année, indique Farah Diyana Kamaludin, analyste de la Hong Leong Investment Bank Bhd. qui a assisté à sa réunion d'information la semaine dernière. La croissance soudaine de la demande mondiale (+11% en 2020) est impulsée par le secteur médical mais aussi par les commerces, et a permis de faire tourner à plein régime les grands groupes du secteur, tous malaisiens, précédemment cités.

"Le port de gants à diverses fins, notamment médicales et commerciales, est devenu une nouvelle norme et leur utilisation intensive profitera à long terme à leurs fabricants", estime ainsi Walter Aw, analyste au CGS-CIMB Research. "Supermax est particulièrement intéressant car le groupe fabrique les gants sous sa propre marque, alors que les autres sont principalement des fournisseurs" ajoute-t-il.

Si la demande mondiale devrait augmenter de 11%, la même association estime que les exportations malaisiennes de gants pourraient quant à elles progresser de 31% et passer de 182 à 240 milliards de dollars. Les grands groupes locaux devraient se tailler la part du lion.

La domination de la Malaisie dans le domaine du gant en caoutchouc remonte au début des années 1980 et à l'explosion des cas de VIH à travers le monde, les usines européennes et américaines ne pouvant alors pas suivre le rythme de celles d'Asie du sud-est qui ont bénéficié de coûts de main-d'œuvre plus bas.

Si, contrairement à ce que l'on peut penser, la Malaisie ne représente que 4,7% de la production mondiale de caoutchouc (640.000 tonnes sur 13,6 millions en 2019), le pays assure environ 65 % de la production mondiale de gants en caoutchouc. Et cette mainmise sur ce marché en pleine croissance produit des milliardaires à la chaîne, comme le révèle Bloomberg.

Les fondateurs des quatre groupes précédemment cités font désormais partie du prestigieux classement édité par le groupe financier américain, Thai Kim Sim, de Supermax Corp. étant le dernier à avoir rejoint le club, le 15 juin dernier, avec une valeur nette estimée à environ 1 milliard de dollars. Du côté de ses rivaux Hartalega et Kossan, les fondateurs, Kuan Kam Hon et Lim Kuang Sia, ont vu leur fortune atteindre respectivement 4,8 milliards et 1,1 milliard de dollars. La flambée du titre Top Glove a également permis à son fondateur, Lim Wee Chai, de porter son patrimoine à 2,5 milliards de dollars, selon les calculs de Bloomberg au 15 juin dernier.

Les titres de ces quatre groupes ayant pris entre 70% (pour Top Glove) et 168% (Supermax) depuis, quand Hartalega a pris 73% sur la période et 115% pour Kossan, la fortune virtuelle de ces fondateurs a encore sensiblement augmenté depuis.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs +1.32 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat