Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

L'opérateur télécom africain Airtel veut entrer en Bourse à Londres

samedi 1 juin 2019 à 08h00
Airtel viserait 4,4 milliards de capitalisation pour son IPO

(BFM Bourse) - Filiale du géant indien Bharti Airtel, Airtel Africa s'est déjà valorisé 4,4 milliards de dollars lors d'un tour de financement hors cote. Le groupe qui compte 100 millions de clients dans 14 pays africains viserait à lever 1 milliard supplémentaire.

Airtel Africa a dévoilé mardi un projet d'introduction à la Bourse de Londres, où l'opérateur télécoms africain compte lever des fonds pour réduire sa dette.

Le groupe appartient à l'entreprise indienne Bharti Airtel et se présente comme le deuxième plus gros opérateur mobile en nombre d'abonnés en Afrique, où il est présent dans 14 pays, dont le Nigeria, son principal marché, la République démocratique du Congo (RDC), le Kenya ou encore le Rwanda.

Airtel Africa revendique plus de 99 millions de clients pour un total de plus de 3.000 employés. Son chiffre d'affaires annuel s'établit à 3 milliards de dollars, pour un bénéfice net de 450 millions de dollars.

Dans un document financier, Bharti Airtel dit vouloir placer 25% du capital de sa filiale sur le marché. Une cotation au Nigeria est envisagée en parallèle.

L'opérateur africain ne donne aucun calendrier mais indique vouloir utiliser l'argent levé au cours de cette opération pour réduire sa dette. Selon l'agence Bloomberg, l'opérateur pourrait lever environ 1 milliard de dollars et concrétiser l'opération sur le marché de Londres dès juin.

Airtel Africa avait déjà levé 1,25 milliard de dollars auprès d'investisseurs, lui octroyant alors une valorisation située autour de 4,4 milliards de dollars.

Pour attirer les potentiels investisseurs, l'opérateur insiste sur les perspectives de croissance du continent africain et le développement à grande vitesse de l'utilisation de téléphones mobiles notamment pour des opérations bancaires.

"Les 14 pays dans lesquels nous opérons offrent un fort potentiel de croissance du PIB et ont des populations jeunes et de plus en plus nombreuses", qui manquent par ailleurs d'infrastructure bancaire, note Raghunath Mandava, directeur général de la société. Ce contexte "doit nous permettre de faire croître nos activités à la fois dans les télécoms et les paiements", souligne-t-il.

(Avec AFP)

J.L. D. - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs +0.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat