Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Ineos profite du recentrage de BP pour grandir encore dans la pétrochimie

lundi 29 juin 2020 à 14h37
Ineos profite des déboires de BP

(BFM Bourse) - Le groupe industriel britannique va racheter pour 5 milliards de dollars les actifs de production d'acétyls et d'hydrocarbures "aromatiques" de BP, alors que le géant pétrolier s'efforce de renforcer ses finances plombées par la crise sanitaire.

Né en 1998 du rachat de l'ancienne usine de BP à Anvers par sa direction, le groupe Ineos continue à croître en tirant parti de la vague de restructurations dans l'industrie chimique et pétrochimique européenne. Déjà devenue l'une des principales sociétés pétrochimiques de la planète, et l'une des plus grandes entreprises industrielles britanniques, Ineos a fait part lundi du rachat à BP de ses actifs pétrochimiques pour un montant de 5 milliards de dollars, dont 4 milliards à la finalisation de l'opération attendue à la fin de l'année et 1 milliard à verser d'ici juin 2021.

Le périmètre comprend 15 sites à travers le monde (5 en Amériques, 2 en Europe et 8 en Asie) ainsi que 10 coentreprises de premier plan. Les hydrocarbures dits aromatiques, tels que le benzène, sont une brique centrale pour la fabrication de polyesters, composé omniprésent dans les matériaux à base de fibres et les emballages, tandis que les acétyles sont nécessaire à un large éventail d'industries comme les produits pharmaceutiques, les conservateurs, les peintures, les adhésifs ou encore les emballages.

La transaction permet à BP de boucler son programme de cessions de 15 milliards de dollars avec un an d'avance. "Stratégiquement, le chevauchement avec le reste de l'activité de BP est limité et il nous faudrait investir des capitaux considérables pour développer ces activités. Alors que nous nous efforçons de bâtir un BP plus ciblé et plus intégré, nous avons d'autres opportunités qui correspondent mieux à notre orientation future", a expliqué Bernard Looney, directeur général du groupe.

"Je conçois que cette décision créée la surprise et nous ferons de notre mieux pour minimiser les incertitudes. Je suis confiant toutefois sur le fait que ces activités prospéreront en tant que partie intégrante d'Ineox, un leader mondial de la pétrochimie", a-t-il ajouté.

Depuis sa création, Ineos a déjà racheté différents actifs de BP, dont Innovene pour 9 milliards de dollars en 2005.

De son côté, BP a lancé un traitement de choc pour s'adapter à des prix du pétrole déprimés par les répercussions de la pandémie ainsi qu'une demande plus faible pour les années à venir, et afin d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.

En dehors de la cession des actifs mentionnés, le groupe prévoit la suppression de 10.000 emplois dans le monde, soit 15% de ses effectifs, dans le cadre d'un programme d'économies, ainsi que des dépréciations d'actifs massives de 13 à 17,5 milliards de dollars, avec des coupes attendues dans l'exploration.

Ineos est contrôlé par Jim Ratcliffe, 5e fortune britannique dans le dernier classement du Times. Après avoir longtemps préféré rester dans l'ombre, ce dernier entreprend désormais faire connaître son groupe au plus grand nombre en investissant dans le sport.

Ineos a racheté les club de football de FC Lausanne-Sport en Suisse et de Nice en France et repris SKY, la plus puissante équipe cycliste au monde, rebaptisée du nom de la société désormais. Ineos est en outre sponsor officiel de l'écurie de Formule 1 Mercedes.

(Avec AFP)

G. B. - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.20 % vs +2.22 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat