Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Disney : Star Wars fait flamber les bénéfices de Disney, mais pour combien de temps?

vendredi 9 novembre 2018 à 17h25
La licence Star Wars a permis de booster les revenus de Disney dans le cinéma

(BFM Bourse) - Le rachat de Lucasfilm a permis à Disney de faire bondir les recettes de sa filiale cinéma. Le groupe affiche des résultats records mais les revenus générés par la licence Star Wars ont tendance à baisser.

Les studios de cinéma sont devenus en quelques années la nouvelle machine à cash de Disney. Depuis le rachat de Lucasfilm en 2012, les revenus annuels générés par cette branche de l'empire de Mickey ont progressé de plus de 70%, passant de 5,825 milliards de dollars en 2012 à 9,987 milliards de dollars cette année.

Sur un an, ils s'envolent même de 19% et battent le précédent record de l'exercice 2016, qui comprenait au niveau comptable les recettes générées par le premier Star Wars made in Disney (Star Wars épisode 7 : Le réveil de la force) sorti en décembre 2015. Les excellentes performances de 2018 sont en grande partie liées aux succès en salles de "Black Panther", "Avengers: Infinity War", "Star Wars: Les derniers Jedi" ou encore "Les Indestructibles 2", a souligné l'entreprise dans un communiqué. Au sein du groupe, la branche "Studio Entertainment" pèse désormais un peu plus de 16,8% des revenus de Disney, contre 13,8% en 2012.

Du côté du bénéfice opérationnel, l'évolution de la branche studios fait encore mieux sur la période, passant de 722 millions de dollars à 2,980 milliards de dollars. Soit une envolée de 313% ! Alors que les studios de cinéma ne représentaient que 7% du bénéfice opérationnel avant l'acquisition de Lucasfilm, ils en pèsent aujourd'hui pratiquement 19%. Bien sûr ces résultats ne sont pas liés qu'à Star Wars mais aussi aux cartons des films Marvel et des dessins animés.

Des recettes au box office qui flanchent

Mais le rachat à 4,05 milliards de dollars de Lucasfilm a été particulièrement rentable. Selon les estimations de CNBC à partir des chiffres de comScore, Disney serait déjà largement rentré dans ses frais. Les quatre films Star Wars produits auraient ainsi rapporté 4,8 milliards de dollars au box office. Et ce, sans prendre en compte l'argent récolté via les contrats de licence et les produits dérivés. Un joli pactole comparé aux 200 à 300 millions de dollars de budget estimé par film. "Il s'agissait de l'une des acquisitions les plus intelligentes de l'histoire", estime ainsi sur CNBC Paul Dergarabedian, analyste média pour comScore.

Attention cependant à ne pas tuer la poule aux œufs d'or avec un rythme de productions trop soutenu. Car les recettes en salles ont eu tendance à décliner à chaque épisode. Quand le premier opus de la saga principale avait généré un peu plus de 2 milliards de dollars de ventes en billets, le second (épisode 8 : Les derniers Jedi) sorti en 2017 n'avait permis de récolter que 1,33 milliard de dollars en salles. De même, pour les films dérivés de l'univers de la guerre des étoiles : quand Rogue One (sorti en 2016) passait la barre du milliard de dollars au box office mondial, le nouveau "Solo : Une histoire de Star Wars" (sorti en 2018) fait presque office de flop avec 392 millions de dollars de recettes en salles.

Autre avertissement du côté des produits dérivés. Sur un an, le chiffre d'affaires de ces derniers est en repli de 4% à 4,651 milliards de dollars. Les résultats en berne des activités de licence sont notamment "dus à une diminution des revenus des produits basés sur Star Wars et Cars", reconnaît ainsi Disney dans son communiqué.

Moins de films mais une série en streaming

Conscient du risque d'overdose, le patron de Disney Bob Iger avait estimé en septembre dernier que la sortie d'un film par an avait été une erreur pour la franchise. Il avait également préparé les fans à un "certain ralentissement" des sorties.

Reste que pour le moment, avec son immense catalogue de franchises (Marvel, Pixar, Star Wars, Disney, …), le groupe affiche une santé de fer. Avec ses autres activités (chaînes de télévision, parcs d'attraction, …), Disney a enregistré un chiffre d'affaires total de 59,4 milliards de dollars en 2018, en progression de 8% sur un an. Le résultat net bondit par ailleurs de 40% pour atteindre 12,6 milliards de dollars sur l'année. Le bénéfice ajusté par action passe ainsi à 7,08 dollars sur l'année et bat le consensus des analystes.

Disney ne compte d'ailleurs pas arrêter sa stratégie axée sur les contenus. En juillet dernier, les actionnaires ont approuvé le rachat d'une grosse partie de la Fox pour 71,3 milliards de dollars. Une opération qui doit être finalisée courant 2019. Avec ce nouveau rachat, Disney s'empare des studios de cinéma de la Fox et de nouvelles franchises phares comme Avatar, Alien ou encore les Simpson. Et concernant la guerre des étoiles, Disney a annoncé qu'une série Star Wars était en préparation pour être diffusée sur son futur service de streaming vidéo concurrent de Netflix, Disney+, qui doit voir le jour en 2019.

Vers 17h, l'action The Walt Disney Company décollait de 2,41% à 118,8 dollars. Depuis le 1er janvier, le titre est en hausse de plus de 10%.

Jean-Louis Dell'Oro - ©2018 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +1.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat