Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Après un parcours décevant depuis son introduction, Slack susciterait l'intérêt de Salesforce

mercredi 25 novembre 2020 à 18h37

(BFM Bourse) - L'action de l'éditeur de la messagerie professionnelle Slack s'envolait de près 25% mercredi à Wall Street, dopée par la rumeur d'un intérêt de la part de Salesforce, le leader mondial des outils de relation client.

L'action Slack Technologies (dont le code mnémonique est "WORK") bondissait de 23,7% à 36,59 dollars en début d'après-midi mercredi à Wall Street, après un article du Wall Street Journal rapportant que l'entreprise a fait l'objet d'une approche de Salesforce en vue d'un rachat.

Le cours de Salesforce ("CRM") reculait de 3,39% à 252,10 dollars au même moment dans la perspective d'une opération qui représenterait la plus grosse acquisition de son histoire. Au cours actuel, Slack est valorisé près de 17 milliards de dollars sur le marché.

De son côté Salesforce en pèse près de 240 milliards, son parcours ces dernières années (+1300% en dix ans, +55% depuis le 1er janvier dernier) ayant amené l'entreprise cet été à intégrer l'échantillon des trente valeurs composant l'indice Dow Jones Industrial Average.

Une hypothétique reprise de Slack positionnerait pour la première fois l'éditeur de logiciels de gestion de la relation client sur le créneau de la communication en entreprises. À l'heure actuelle, les entreprises collaborent au niveau technique pour permettre aux utilisateurs d'utiliser simultanément Salesforce et Slack pour gérer plus efficacement leur processus de vente (via une application Slack pour Salesforce et réciproquement une application Salesforce pour Slack).

La publication des résultats de Salesforce le 1er décembre prochain pourrait être l'occasion d'éclaircir les intentions du groupe.

Slack de son côté a connu un parcours plutôt décevant depuis son arrivée en Bourse. Introduit sans offre au marché, par cotation directe sur la base d'un cours de référence de 26 dollars, l'action a atteint 38,50 dollars lors du premier jour de transactions le 20 juin 2019. Mais le cours a ensuite chuté jusqu'à près de 60%, en raison d'objectifs jugés décevants par le marché lors de la première publication trimestrielle de l'entreprise et de doutes quant à sa capacité à résister à l'offensive de Microsoft via sa messagerie Teams. Le titre s'est ensuite partiellement rétabli avec le redressement des marchés depuis le printemps dernier, jusqu'à la brutale accélération ce mercredi.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.20 % vs +11.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat