Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Andréa Brignone : Retour de la planète mars

jeudi 6 décembre 2007 à 19h30
Andréa Brignone

Andréa Brignone Associé Exact

Andréa Brignone, associé Expérience et Action et auteur du Tao de la Bourse et du Trading, est économiste, chargé d’enseignement à Paris II Panthéon Assas. Auteur de l’encyclopédie de l’économie de Larousse, il est également expert auprès de la Commission Européenne. Conférencier …

(BFM Bourse) - J'ai passé quelques jours loin de France et surtout loin de toute liaison avec les marchés (sauf une fois je l'avoue ou étant dans un hôtel avec WIFI je n'ai pu m'empêcher de connecter mon PDA pour voir où le monde allait). Cela permet de mettre de la distance entre soi et la frénésie des marchés et de revenir avec des idées plus saines et un œil un peu plus affûté.

Que s'est ‘il passé en 10 jours ? Rien ! Les banques patouillent toujours dans l'évaluation des dégâts des subprime, elles ne se font toujours pas confiance entre elles ce qui entraîne une situation assez rare : les taux interbancaires montent alors que les liquidités sont surabondantes. En France on dirait que les citoyens ont délégué à leur président la tâche d'être dynamique et s'endorment sur leurs lauriers. Par contre les médias audiovisuels nous transmettent les paroles de gens bien informés et experts en tout, qui continuent à nous tenir des discours économiques comme si le reste de la planète n'existait pas. A propos de planète Je suppose que vous avez remarqué la proposition (ou rumeur) de Baostell sur Rio Tinto. Hé oui !

Pendant que nous sommes en grève le reste du monde s'agite. Pour le moment, nous n'avons pas vraiment ressenti les effets de ce vaste redéploiement (a part dans le cas d'Arcelor) mais il est peut être temps de s'interroger sur les titres qui pourraient intéresser nos amis chinois, russes, indiens et peut être bientôt brésilien. Bien sûr, il pourra toujours y avoir des réflexes « patriotiques » mais soyons sérieux : plus de 40 % du CA 40 appartient à des investisseurs étrangers. Et cela m'étonnerait que l'on résiste aux chants des sirènes … si elles se mettent à chanter.

Donc dans cette perspective, essayons de voir quels titres du CAC 40 pourraient être intéressants pour des fonds dits souverains ou des investisseurs étrangers et quels titres nous pourrons retenir dans la sélection.

Rappelons nous de ce que j'ai déjà dit pas le passé : les investisseurs s'intéresseront à des titres dont le marché est déjà solidement existant, dont le savoir faire est incontestable et qui auront la possibilité de croître par le développement de la demande dans leur propre pays. J'avais précédemment donné l'exemple de VTB qui avait pris une participation dans EADS non pas pour contrôler l'activité mais pour les possibles synergie en Russie.

Eliminons déjà les entreprises trop marquées stratégiquement comme Thalès ou même Alstom. L'une pour ses productions militaires l'autre pour le nucléaire. Quoique pour cette dernière, il ne soit pas exclu que certaines synergies et ouvertures de marchés passeraient au dessus de réflexes nationalistes. Commençons maintenant par les industries du luxe. Non stratégiques, marché presque évident.

Le CAC 40 nous en offre trois : L'Oréal, PPR, et LVMH. Parmi ces trois je choisirais l'Oréal. Pourquoi ? Pour deux raisons : la première à partir de l'analyse technique (ultra simple) : moyenne de 40 en hausse sur quotidien et hebdomadaire. Attendre cependant pour acheter un retour sur cette moyenne au moins en quotidien, mieux en hebdo. Et n'oubliez pas les stops.

Une deuxième raison est que en cas de ralentissement économique on continuera à acheter des cosmétiques mais on différera l'achat d'un sac ou d'un bijou. D'autre part le problème des contrefaçons reste crucial surtout que de plus en plus de marque font fabriquer en Chine (au grand dam de leur clients quand il le découvrent). Finalement la faiblesse du dollar n'arrange pas les choses alors que l'Oréal produit aussi aux US.

Passons à l'industriel : L' Air Liquide a ma préférence, pour les raisons techniques invoquées plus haut et pour les raisons de développement de marché possibles dans ces pays. Je suis un peu plus réticent sur Vallourec dont les cours sont très corrélés au cours du pétrole. Achetez dans les mêmes conditions que précédemment (moyenne de 40). Je surveillerai Essilor et passerai acheteur quand la moyenne de 40 se sera retournée en quotidien. Même constat pour Renault.

Finalement, je serai positif sur Véolia dont le savoir faire est reconnu par les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) et qui d'ailleurs est déjà implantée dans ces pays. A achetez toujours dans les mêmes conditions et pour les mêmes raisons techniques. Suez est dans le même cas mais j'aurais une préférence pour Veolia compte tenu de sa couverture géographique et ses liens moins dépendant de l'Etat.

Voici donc une petite sélection qui répond aux critères énoncés plus haut, c'est à dire des sociétés qui seraient susceptible d'intéresser des fonds souverains et dont le profil d'analyse technique semble satisfaisant. Comme vous l'aurez remarqué, il s'agit de critères simples et avant d'investir assurez vous par vous-même de l'intérêt de cet investissement. Comme je le rappelle souvent, je n'ai pas de boule de cristal et ne peut qu'essayer d'évaluer une situation dans un contexte fort volatil. Une crise plus accentuée peut tout remettre en question. Rappelez vous qu'en bourse tout est possible !

©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.10 % vs +12.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat