Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Andréa Brignone : La revanche de la finance comportementale

mardi 21 octobre 2008 à 09h31
Andréa Brignone

Andréa Brignone Associé Exact

Andréa Brignone, associé Expérience et Action et auteur du Tao de la Bourse et du Trading, est économiste, chargé d’enseignement à Paris II Panthéon Assas. Auteur de l’encyclopédie de l’économie de Larousse, il est également expert auprès de la Commission Européenne. Conférencier …

(BFM Bourse) - Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais les cours des actions n'ont plus rien à voir avec leurs fondamentaux. Le marché est devenu un véritable flipper. Quand j'étais étudiant, j'adorais ! Et cela ne coûtait que 20 centimes de francs, et avec un peu d'habitude pour ce prix, nous passions deux heures avec les parties gratuites. Notre flipper mondial coûte beaucoup plus cher et il faut faire bien plus attention aux rebonds de la balle. En réalité nous sommes dans ce que l'on appelle un marché de traders. De quoi s'agit-il ? Un certain nombre de fonds sont obligés de vendre pour faire face aux demandes de remboursements de leur clientèle complètement affolée. Nous n'ajouterons pas ici aux jérémiades officielles de tous les experts concernant les hedge funds. Ils seront bien content de les retrouver quand il faudra remonter le marché. On ne peut plus faire comme au temps de mes jeunes années, quand la bourse baissait fortement, et que l'on criait « oh hisse ! » dans le palais Brongniart pour que la Caisse des Dépôts interviennent et se mette à acheter. Non il s'agit de toutes sortes de fonds y compris des honorables Sicav. Il faut vendre ! Et comme les seuls actifs dont le prix est connu sont les actions et bien les actions baissent. Et baisseront jusqu'au moment où les robinets se fermeront.

Cependant ce besoin de vente à tout prix a des conséquences :

La première conséquence est la transformation d'un marché d'investisseurs en marché de traders c'est-à-dire un marché extrêmement volatil. Chaque hausse ouvre la possibilité aux fonds de vendre un peu plus cher que prévu. Et comme les fonds vendent massivement, la hausse se transforme au cours de la même journée en baisse souvent brutale. Les particuliers affolés se mettent alors à vendre et les traders suivent avec des ventes à découvert. Mais qui dit vente à découvert, dit rachat à un moment ou un autre, et grâce aux spéculateurs nous voilà reparti dans l'autre sens et ainsi de suite. Je vous avais dit que c'était un flipper.

La deuxième conséquence est que les actifs n'ont plus de prix correspondant à leur rentabilité réelle ou à leur perspectives. D'où une relative impossibilité pour l'investisseur pour faire son choix, à condition qu'il le veuille ! Il reste seulement le recours à l'analyse technique. Et que nous dit-elle ? Sur à peu prés toutes les actions du CAC 40, et sans chercher des moyens sophistiqués, on constate que toutes les moyennes un peu longues sont à la baisse en journalier (sauf peut être Michelin, BNP Parisbas et France–Télécom qui sont un petit peu plate, mais rouges quand même). Les plus touchées sont celles qui étaient bien diffusées dans les portefeuilles internationaux.

La troisième conséquence est l'état d'affolement des professionnels qui ne réagissent plus que de façon limbique en exagérant tout mouvement à la hausse ou à la baisse dans des temps records. Ceci entraîne une hyper volatilité qui fait perdre les repères à bien des opérateurs. Prenons deux exemples de sociétés, qui ne sont pas particulièrement volatiles en intra-day comme l'Air liquide ou Suez Gaz de France. La première est allée jusqu'à varier de 14% en une journée et la deuxième de 24 %. Devant une telle volatilité, même les plus endurcis ont du mal à ne pas avoir le vertige.

Alors quelle attitude adopter devant un marché qui n'a plus de boussole ? De prime abord, il faut être conscient que c'est un marché à risque. Et comme tout ce qui est à risque, cela doit être géré de façon particulière :

-Si vous faites du trading, que ce soit en Intra day ou swing trading, le plus important est votre attitude. C'est la façon dont vous jouez qui va déterminer vos gains et vos pertes. Votre cerveau est votre meilleur outil. Si vous voulez en savoir plus : vous pourrez pour cela assister à ma prochaine conférence à L'Ecole Supérieure de Gestion sur le Cerveau du Trader ou si vous n'avez pas le temps, allez sur mon blog voir quelques règles pour trader en période de forte volatilité http://taodutrading.canalblog.com.

-Si vous êtes investisseur et que vous commencez à vous dire que les valorisations que donne actuellement le marché, ouvrent des opportunités. Choisissez vos valeurs en fonction des fondamentaux en vous disant que le marché évalue la baisse des bénéfices de façon trop sévère. En effet on peut estimer que le marché intègre une baisse des bénéfices des valeurs du CAC 40 d'environ 50 % alors qu'il serait raisonnable d'envisager 20 %. Dans ce cas prenez des risques calculés, en vous basant sur l'analyse technique pour votre timing et en n'oubliant pas d'estimer vos points de fuite (stops loss) au cas où le marché continuerait sa dégringolade. L'analyse technique peut vous permettre d'autre part de comprendre la psychologie du marché. Compréhension indispensable dans des périodes telles que nous les connaissons. Pour vous y aider je ferai deux webinaires avec Prorealtime les 31 Octobre et 7 novembre sur le site de Prorealtime pour tous renseignements http://www.prorealtime.com/fr/ . Le premier porte sur la psychologie du trader et le deuxième sur la psychologie du marché en utilisant pour cela l'analyse technique et graphique.

©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+325.90 % vs +11.11 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat