Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Andréa Brignone : Fumez-vous la pipe ?

jeudi 11 février 2010 à 09h56
Andréa Brignone

Andréa Brignone Associé Exact

Andréa Brignone, associé Expérience et Action et auteur du Tao de la Bourse et du Trading, est économiste, chargé d’enseignement à Paris II Panthéon Assas. Auteur de l’encyclopédie de l’économie de Larousse, il est également expert auprès de la Commission Européenne. Conférencier …

(BFM Bourse) - Quand j'ai commencé ma carrière la plupart des financiers fumaient la pipe et les banquiers le cigare. Fumer la pipe permet la réflexion et le détachement. Bourrer sa pipe, l'allumer, la nettoyer, vous demande de faire une pause qui permet de prendre du recul et d'analyser les situations. J'ai gardé cette habitude dans un monde où l'émotion a remplacé la raison. La raison, qui depuis Socrate a permis à la civilisation occidentale le formidable bon en avant en matière économique et scientifique sans même prendre en compte le développement des droits de l'homme. Donc quand je vois un expert, un journaliste ou l'un des beaux parleurs aux paroles définitives, d'une façon politiquement incorrecte, j'ai envie de lui demander : fumez-vous la pipe ?

En effet l'écume des jours (pas celle de ma pipe), nous apporte en permanence des nouvelles définitives qui nous noient et nous empêche de voir les choses qui sont sous nos yeux.

Quelle différence d'atmosphère entre la fin de l'année où pompeusement on nous annonçait un CAC à 4600 pour le début de l'année et la situation actuelle. Et pourtant les inquiétudes présentes étaient déjà dans les faits bien avant (relisez mes précédentes chroniques), mais on ne voulait pas les voir. En analyse technique, la résistance due à la moyenne mobile des 13 derniers trimestres autour des 4000 (4080 précisément) demandait réflexion (voir chronique sur ce site //www.tradingsat.com/conseils-experts-brignone-181.html ). Mais il est tellement plus agréable de se bercer d'illusions et d'écouter les sirènes.

Voyons maintenant la dette des Etats, grosse inquiétude actuelle. Comment a-t-on pu penser que cela ira tout seul ? Les montants pharamineux que les états vont devoir emprunter, supposent une croissance que j'hésite à chiffrer (allons disons 4% pour dire quelque chose) et que les gouvernants savent ne pas pouvoir atteindre. A eux seuls les Etats-Unis vont devoir trouver entre 1700 et 1800 milliards de dollars. Cette fois ils ont tapé fort. Cela fait quelques années qu'ils faisaient payer au reste du monde leur besoin de croissance. Grâce aux accords de Bretton Woods, les américains étaient censés être les garants de la stabilité monétaire. Ils devaient émettre de la monnaie en fonction de leur stock d'or. Mais comme par la suite comme l'habitude était prise d'accepter des dollars, ils ont commencé à en émettre sans aucun contrôle : merci, Monsieur Greenspan et aussi Monsieur Bernanke ! Et certains voudraient un nouveau Bretton Woods. Merci, nous avons déjà donné !

Pourtant l'ensemble de ces problèmes était apparents depuis longtemps (voir sur ce site //www.tradingsat.com/conseils-experts-brignone-130.html et //www.tradingsat.com/conseils-experts-brignone-154.html ), mais dans l'enthousiasme des plans de relances personne n'y prêtait attention. Et pourtant on a démontré que les plans de relance ne changent rien à moyen terme, en ce qui concerne les tendances de consommation. Ils aident éventuellement à passer un cap. Mais à quel prix ! On gagne la paix sociale à court terme contre des ennuis à moyen et long terme. Mais la politique est la politique et les hommes politiques ne pensent qu'à leur élection. Comme il serait bon de penser à un principe qui est bien sûr du pur rêve qu' un homme politique ne puisse être élu qu'une seule fois ! Cela éviterait les hommes politiques professionnels et les obligeraient à penser au bien être de la Cité. Mais je délire ! Cela doit être la neige !

Les vrais problèmes sont ailleurs. Les économies occidentales ont vu leur appareil d'Etat s'alourdir de façon considérable depuis les vingt dernières années… Avec de moins en moins de service public quoi qu'en pense nos chers syndicats. Les Etats vont devoir faire des coupes sombres et en France tout particulièrement. N'oublions pas que derrière l'Etat et les collectivités publiques déjà fort inutilement alourdis, il y a les différents établissements relevant du secteur public. Et alors là c'est la gabegie totale ! (Voir rapport de la Cour des Comptes). Si on ne veut pas ruiner totalement l'économie, il faudra faire d'importantes coupes sombres comme l'ont fait le Canada et la Suède. Mais probablement je continue à délirer ! Si on veut créer de l'emploi, il faut laisser aux individus la possibilité de le faire. N'oublions pas que notre pays est en matière de chômage le plus mauvais élève de la classe Euro (comme disent les gazetiers). Les individus ont toujours mieux produit de la croissance que les organisations collectives ; n'en déplaise aux marxistes attardés, qui semblent relever la tête !

En bref vous l'aurez compris, ce n'est pas pour le moment de l'Occident que parviendront les bonnes nouvelles. Les stratégies que j'indiquais par le passé (investir dans des entreprises industrielles occidentales dont les activités dans les pays émergents sont importantes), restent d'actualité. Même si une bonne partie du potentiel de croissance est déjà atteint. Profitez des pull-back pour vous positionner. En attendant je le redis encore une fois, n'investissez pas dans les titres à revenus fixes et préparez des stratégies patrimoniales comportant des taxations minimales.

Et si vous avez le temps de vous occuper de votre portefeuille et vous désirez être un investisseur actif tout en prenant des risques mesurés, venez assister à la conférence que je donnerai au salon de l'analyse technique les 26 et 27 Mars 2010. (http://salonat.com ). Elle traitera de la façon de fabriquer soi-même un produit structuré, de façon à diminuer les risques et à pouvoir en connaître les scenarii de sortie en utilisant l'analyse technique.

©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.70 % vs +27.69 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat