Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ABIVAX

ABVX - FR0012333284 SRD PEA PEA-PME
8.370 € +0.24 % Temps réel Euronext Paris

Abivax : Nouveaux résultats prometteurs d'Abivax pour traiter une maladie inflammatoire de l'intestin

mercredi 22 mai 2019 à 14h43
Abivax a présenté de nouveaux résultats intermédiaires prometteurs pour sa molécule ABX464

(BFM Bourse) - La biotech a présenté des résultats intermédiaires encourageants pour sa molécule ABX464, dans le cadre du traitement de la rectocolite hémorragique, une maladie touchant l'intestin. L'action bondit.

Abivax poursuit avec succès ses essais cliniques pour un traitement potentiel dans la rectocolite hémorragique (RCH), une maladie inflammatoire chronique de l'intestin. À l'occasion de la conférence internationale de gastro-entérologie qui avait lieu mardi à San Diego aux Etats-Unis, la biotech montpelliéraine a présenté les résultats de sa molécule ABX464 au bout de neuf mois de traitement. Et ces derniers ont été bien accueillis par les investisseurs, l'action Abivax bondissant de 5,05% à 9,56 euros vers 14h30.

Il s'agit ici de résultats intermédiaires d'un essai de phase 2a (soit à mi-parcours du développement clinique) au cours duquel chaque patient est traité pendant douze mois. Dans de précédents résultats intermédiaires publiés en mars dernier, cette fois-ci au bout de six mois de traitement, les patients avaient déjà bien répondu au candidat médicament. L'efficacité semble donc toujours an rendez-vous au bout de neuf mois, un signal encourageant alors que l'effet des traitements aujourd'hui appliqués tend à s'estomper. Selon Abivax, la moitié des patients répondant initialement aux médicaments disponibles actuellement ne le sont plus au bout de 6 à 12 mois.

"L'étude ABX464-102 continue de fournir la preuve d’une efficacité notable et durable chez les patients atteints de rectocolite hémorragique et traités avec ABX464 et ce, au regard de l’ensemble des critères d'évaluation cliniques [...]. Ces résultats intermédiaires de l’étude de maintenance à 6 et 9 mois sont très prometteurs", a estimé le docteur Séverine Vermeire, chef du département de gastroentérologie de l’hôpital universitaire de Louvain en Belgique, investigatrice principale de l'étude.

De bons résultats sur un indicateur clé

Sur les 19 patients traités avec la molécule d'Abivax, 18 présentent une réponse clinique durable. Au sein de ce groupe, qui n'a pas reçu de placebo, "les taux de calprotectine fécale, marqueur biologique des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), ont fortement chuté en passant d'une médiane initiale de 1044 µg/g à 24 µg/g à 9 mois. En atteignant les valeurs normales pour un individu sain (inférieur à 50 µg/g), les taux de calprotectine observés sont indicatifs d’une cicatrisation de la muqueuse", détaille Abivax dans un communiqué.

Pour rappel, cette étude de maintenance (traitement chronique de la maladie) sur douze mois a débuté immédiatement dans la foulée de l’étude d’induction (traitement initial) intitulée ABX464-101. Cette phase d'induction mesurait l'efficacité d'ABX464 chez des patients atteints de RCH modérée à sévère par rapport à un placebo, sur une période de deux mois. Au bout de deux mois, "une rémission clinique a été observée chez 35% des patients traités et une cicatrisation de la muqueuse est visible chez 50% de la population traitée", rappelle Abivax.

Prochains résultats présentés en octobre

Les résultats intermédiaires au bout de neuf mois pour cette seconde étude sont donc encourageants et "confirment la bonne tolérance et l’efficacité d’ABX464 à long terme". On notera que ces résultats ne présagent pas de la commercialisation finale du traitement. D'ailleurs, les patients n'ont pas subi d'endoscopie, cet examen destiné à évaluer avec précision le stade de rémission de la maladie n'étant prévu qu'à l'issue des 12 mois complets. Les résultats au bout d'un an de traitement seront d'ailleurs présentés du 19 au 23 octobre prochains lors de la semaine United European Gastroenterology (UEG) se déroulant à Barcelone en Espagne.

Par ailleurs, cet essai clinique, initialement prévu pour 12 mois, sera prolongé de douze mois supplémentaires pour durer finalement 24 mois au total, précise Abivax.

En mars dernier, lors de la présentation des résultats annuels de la biotech (qui accuse une perte de 15,8 millions d'euros en 2018), le directeur financier du groupe Didier Blondel se montrait particulièrement confiant. "Selon nos calculs, la valeur économique d'ABX464 à ce jour (valeur actuelle nette, VAN) outrepasse la valorisation boursière actuelle d'Abivax", assurait-il alors.

Jean-Louis Dell'Oro - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ABIVAX en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+285.20 % vs +11.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat