ZCCM

MLZAM - ZM0000000037 SRD PEA PEA-PME
1.100 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Adieu Dr Pius Kasolo

02/02/2019 par w@z@06 1
Sam 2 Fév 2019 18:35
Je n’ai pas de ressentiment, dit Kasolo
Traduire
Le DR Pius Kasolo a déclaré ne pas avoir de ressentiment après avoir été limogé de son poste de directeur exécutif de la Zambia Consolidated Copper Mines Investments Holding (ZCCM-IM).

Le ministre des Mines, Richard Musukwa, a annoncé la décision du conseil d'administration de la ZCCM-IH de licencier le Dr Kasolo hier à State House.

Dans une interview, le Dr Kasolo a déclaré avoir reçu la lettre mettant fin à ses services mais "aucune raison pour laquelle je suis renvoyé [est] écrite dessus".

«Je suis simplement heureux d'avoir bien performé pour mon pays et d'avoir travaillé dur à la ZCCM. nous avons renversé le flambeau d'une entreprise déficitaire, nous avons déclaré des dividendes dans une rangée de millions de dollars. Je suis donc très heureux, je n’ai pas de ressentiment, le président a le droit d’engager et de licencier », a déclaré le Dr Kasolo.
«La seule chose que je peux lui dire, c'est vraiment de le remercier de m'avoir donné une chance, de m'avoir laissé servir et du soutien qu'il m'a apporté lorsque nous avons connu une période agitée à la ZCCM. il m'a soutenu quand nous avons eu des cas de mines à KCM et à FQM, il m'a vraiment soutenu et je le remercie vraiment pour ce qu'il a fait pour moi, que Dieu le bénisse. "

Il a dit maintenant qu'il devait penser à ce qu'il ferait ensuite.

Le Dr Kasolo a déclaré qu'entre-temps, il se relaxerait et passerait du temps avec son père âgé de 93 ans.

«Vous savez que je voyage beaucoup maintenant, au moins, je peux passer du temps avec lui et aussi aller à la ferme. Vous savez que je suis un petit agriculteur, je vais donc travailler un peu là-bas et ensuite, je déciderai quoi faire. Je suis un professionnel, donc je déciderai quoi faire », a-t-il déclaré.

Cependant, le Dr Kasolo a déclaré qu'il était disponible pour aider «quelle que soit la capacité que le chef veuille que je serve».

"Cela ne veut pas dire que je dois juste être un PDG, mais quelle que soit la capacité que le pays souhaite que je l'aide, en particulier dans le redressement des entreprises, je serai là pour aider le pays", a-t-il déclaré.

Après avoir passé des années à la barre du ZCCM, le Dr Kasolo a déclaré que son bilan était éloquent.

«Vous pouvez vérifier les chiffres, les chiffres ne mentent pas et ensuite l’extension. Nous avons pris de l'expansion, nous avons des actions dans la centrale de Maamba, 35%, nous avons conclu un accord et nous construisons la plus grande usine de ciment en Zambie, nous avons accru notre participation dans CEC. Nous avons très bien réussi et je devrais féliciter mon équipe, celle que j'ai trouvée à la ZCCM et celle que j'ai recrutée, elles ont fait des merveilles », a-t-il déclaré.

“Je pense donc que le peuple zambien devrait apprécier le peu que j'ai donné, mais comme je l'ai dit plus tôt, s'il ne s'agissait pas du président, je n'aurais pas pu être PDG, il m'a apporté son soutien et m'a permis de servir. . "
À propos des personnes qui, selon lui, ont menti au sujet de son opposition au nouveau régime fiscal des mines, le Dr Kasolo a déclaré qu'il avait toujours souhaité le plus possible dans les mines.

«J'ai même proposé les moyens d'obtenir le plus. J'ai même été la première personne à avoir mis en place, depuis le président Michael Sata, le système de surveillance des minerais. Je suis celui qui a rédigé un rapport à ce sujet. Je préconise donc depuis toujours que les mines nous apportent de la valeur. En fait, même ZCCM, dans notre plan stratégique, nous passons de dividendes à d’autres systèmes pour tirer des revenus des mines. Je suis donc un Zambien très patriote. Donc, je ne serais pas contre le gouvernement, non, je ne le ferais pas ", a déclaré le Dr Kasolo.

Un peu plus tôt, le Dr Kasolo avait déclaré que certains mensonges étaient contre lui, affirmant qu'il était contre le régime fiscal du gouvernement, car il avait déclaré que si les mines agissaient ainsi, "car elles menacent de fermer, cela affectera les résultats de la ZCCM-IM. , alors les gens ont pris cela comme une critique de la taxe sur les minéraux ».
04/02/2019 par w@z@06 1
In compliance with the Securities Act No. 41 of 2016 and the Listing Rules of the Lusaka Securities Exchange (LuSE), the Board of ZCCM Investments Holdings Plc hereby announces the separation and retirement of Dr Pius C Kasolo as Chief Executive Officer and Executive Director respectively, of the Company with effect from 1st February 2019.
The Board would like to take this opportunity to thank Dr Kasolo for his valuable contribution to the Company during his tenure of office and wishes him success in his future endeavours.
The Board further announces the appointment of Mr Mabvuto Chipata, the Chief Investments Officer, as Acting Chief Executive Officer from 1st February 2019 and looks forward to his contribution towards the realisation of ZCCM-IH’s strategic objectives.

Conformément à la loi n ° 41 de 2016 sur les valeurs mobilières et au règlement de cotation de la Lusaka Securities Exchange (LuSE), le conseil d'administration de ZCCM Investments Holdings Plc annonce par la présente la séparation et le départ à la retraite du Dr Pius Kasolo en tant que directeur général et directeur exécutif, respectivement. , de la Société à compter du 1er février 2019.
Le Conseil souhaite profiter de cette occasion pour remercier M. Kasolo de sa précieuse contribution à la société durant son mandat et lui souhaite plein succès dans ses projets futurs.
Le Conseil d'administration annonce en outre la nomination de M. Mabvuto Chipata, directeur des investissements, au poste de directeur général par intérim à compter du 1er février 2019 et attend avec impatience sa contribution à la réalisation des objectifs stratégiques de ZCCM-IH.
07/02/2019 par w@z@06 1
Ce brave homme a raté une magnifique occasion de se taire.
07/02/2019 par w@z@06 1
Sachez que Pius Kasolo était contre le deal léonin proposé par FQM.

Lungu l'a viré en despote africain qu'il est, pas de réunion de Board pour proposer et valider ce diktat.

Les minority interest nous appartiennent, ils s'élèvent à près de 650 millions de dollars, que FQM les paie enfin ne change rien à la valeur de nos 20% de la mine.

FQM a besoin de sortir le cash caché depuis des années et s'il ne veut pas que nous touchons enfin notre dû, il lui faut absolument nos 20%, c'est une superbe manœuvre que Pius avait présentie.

20% de Kansanshi pour 700 millions valorise la mine à 3 Milliards 500, c'est pas cher pour 140.000 onces d'or et 240.000 tonnes de CU par an et sur 17 ans le tout avec des frais d'exploitation réduits because open pit.

Et je ne parle même pas des deux procès engagés à Londres et Lusaka.

Il est plus que temps que les Aficains se réveillent enfin.

A défaut, nous serons spoliés, une fois de plus.
10/02/2019 par w@z@06 0
* Kasolo le chat qui est sorti de ses 9 vies *
L'ancien tsar de la ZCCM, Pius Kasolo, a finalement rencontré son Waterloo lorsqu'il a été licencié le 31 janvier 2019. Kasolo a régné à ZCCM, depuis sa nomination par son regretté oncle et cinquième président zambien, Michael Sata, en 2014. Il ne s'agissait pas Le népotisme pur alors que Kasolo était effectivement qualifié pour occuper ce poste prometteur en tant que PDG de ZCCM-IH avec un baccalauréat en géologie, une maîtrise en évaluation des minéraux et un doctorat en géologie économique.
Après le décès du président Sata, il a été estimé que Kasolo devrait continuer à jouer son rôle, en particulier après la déclaration malheureuse du président Lungu intitulée «Je n'ai aucune vision». Cependant, ce mariage de raison n'allait pas durer. L'autorité de nomination du PDG de ZCCM-IH est le conseil d'administration de ZCCM, mais ceux-ci sont nommés par le président de la république. Alors que le président Lungu devenait plus confiant dans son rôle de sixième président de la Zambie, il devint clair que les jours de Kasolo étaient comptés. ZCCM-IH a été utilisé pour financer le parti au pouvoir et c'est pourquoi son chef est toujours un sympathisant du parti ou est suffisamment faible pour être contraint de mener des activités clandestines. Kasolo étant un bailleur de fonds et fondateur de la FP appartient à la première catégorie.

La relation difficile entre le gouvernement de la PF et Kasolo était une danse de "Deux par deux, Caterpillar par deux" avec Kasolo en tant que danseuse - montrant la voie, mais le danseur, le gouvernement de PF, étant suffisamment proche pour connaître instinctivement le prochain mouvement de son partenaire. Kasolo n’a pas été autorisé à prendre ses propres décisions sans les bras protecteurs de PF, ce qui l’a conduit dans la «bonne» direction.
En dépit de cela, Kasolo a choisi ses batailles et a défié les pouvoirs en place et a vécu pour raconter l'histoire. En 2016, il a intenté une action de 1,4 milliard de dollars auprès de First Quantum Minerals, FQM, pour avoir prétendu que la société canadienne avait emprunté 2,3 milliards de dollars à sa filiale zambienne d'extraction de cuivre Kansanshi Mining Plc, sans en informer ZZCM-IH, actionnaire minoritaire. ZCCM-IH a simultanément déposé un avis d'arbitrage à Londres, affirmant que l'entreprise basée à Vancouver l'avait escroqué de 2,3 milliards de dollars américains.
En outre, il a mené l'affaire devant les tribunaux britanniques contre Vedanta PLC, propriétaire de la mine KCM à Chingola, pour le non-paiement de l'accord de règlement du prix du cuivre entre KCM et ZCCM-IH. Le gouvernement de la FP a demandé à Kasolo de classer les affaires mais Kasolo les a défiées et a gagné les poursuites contre KCM et a fait appel de la décision rendue contre la FQM qu’elle a perdue en avril 2018. Cela aurait semblé étrange, même pour un homme sans loi, si le patron de la ZCCM aurait été licencié après avoir obtenu un versement de 139 millions de dollars US. Que ce soit ou non le ZCCM perd le procès de la FQM, Kasolo sent le parfum des roses parce qu’il a revendiqué la supériorité morale de ce combat.
En tant que professionnel accompli, Kasolo a été une constante dans le corps du gouvernement de la FP. Les demandes constantes de prêts à court terme pour financer les activités ponctuelles de la FP ont irrité Kasolo, qui se sentait mal à l'aise face aux conséquences de la mauvaise gouvernance que celles-ci présentaient. PF a trop de gens pour rester heureux et l'argent doit venir de quelque part. Les caisses d'IDC étant vides, ZCCM et d'autres entreprises d'État ont été utilisées à cette fin comme compte bancaire personnel de PF.
10/02/2019 par w@z@06 0
Quelle pourrait être la vraie raison derrière le limogeage de Kasolo? Il a été démis de ses fonctions quatre jours après la conférence de presse ZCCM-IH, affirmant que le nouveau régime fiscal applicable aux mines aurait un impact négatif sur les revenus de la société. Cette annonce a eu lieu la semaine après que ZCCM-IH ait enregistré une baisse de ses bénéfices de 488 millions K € en 2017 à seulement 47 millions K € en 2018. Il s’agit d’une baisse de 95% du bénéfice d’exploitation résultant de la baisse du revenu de participation au prix du cuivre de 719 millions K € en 2017 à K360 millions en 2018. Kasolo a seulement énoncé une évidence, mais la dénonciation contre le nouveau régime fiscal du gouvernement a été une goutte d'eau qui l'a brisé.
Le gouvernement est en faillite et il n'y a pas de nouvelles sources de revenus dans le pipeline. La majeure partie de l’argent est affectée au service de la dette et le FMI n’est pas intéressé à donner à la Zambie un plan de sauvetage dénonçant son "indiscipline fiscale" - en termes simples - la Zambie dépense plus qu’elle ne gagne.
D'ici à l'élection générale de 2021, PF cherchera des solutions à court terme pour couvrir ce bourbier économique auto-infligé. C’est là que ZCCM-IH devient pertinent. Il faudra trouver de l’argent de campagne pour convaincre une population majoritairement analphabète de penser que des routes mal construites et des hôpitaux mal équipés, mais flambant neufs, sont des exemples de bonnes infrastructures développées par PF. Attendez-vous donc à voir un PDG chargé d’arnaqueurs installé à ZCCM-IH pour répondre aux demandes déraisonnables de PF.
10/02/2019 par w@z@06 0
Rappel des faits en 2018, plainte à Lusaka :
En janvier 2018, la juge de la Haute Cour de Lusaka, Winnie Mwenda, a rejeté une demande dans laquelle First Quantum Minerals Limited (FQM) et six autres personnes cherchaient à classer une affaire dans laquelle ZCCM-Investment Holdings (ZCCM-IH) les poursuivait en justice pour fraude et recouvrement de fonds. plus de 2,3 milliards de dollars US.
ZCCM-IH a cité le président-directeur général de la FQM, Philip Pascall, les directeurs Arthur Pascall, Clive Newall, Martin Rowley et Kansanshi Mining Plc.

Les avocats Eric Silwamba, State House Aides et d’autres ont tenté de classer l'affaire, mais ZCCM-IH et d'obtenir des pots de vin.
Mais le directeur général, le Dr Pius Kasolo, ne souhaite rien d’autre que la récupération des 2,3 milliards de dollars.
Ingénieur des mines qui a travaillé et exploité des mines pour Anglo-America en Afrique du Sud et au Ghana, Kasolo n’a pas été un problème facile à résoudre. Pour les concessionnaires de wheeler de State House.
Mais le mandat de Kasolo à la ZCCM-IH est peut-être éphémère, car le gouvernement a nommé un ami et avocat, Eric Silwamba, président de cette mine. Cela signifie maintenant que Silwamba est le patron du Dr Kasolo. Combien de temps le Dr Kasolo survivra-t-il?
10/02/2019 par w@z@06 0
ZCCM-IH, qui détient la participation du pays dans des mines privatisées sous contrôle étranger, a poursuivi FQM devant la Haute Cour en novembre 2016 et a simultanément déposé un avis d'arbitrage à Londres, affirmant que la société basée à Vancouver l'avait escroquée de 2,3 milliards de dollars américains.
ZCCM-IH avait également accusé FQM de l’avoir fraudée en utilisant l’argent de Kansanshi Mining Plc comme financement à bas prix pour ses autres activités, ainsi qu’en investissant dans des projets de plusieurs milliards de dollars dans des installations nouvelles au Panama, sans le consentement de la société d’investissement zambienne.
Mais Pascal et ses collègues administrateurs avaient demandé au tribunal de rejeter l'action, notamment parce qu'elle était irrégulière pour indiquer le mauvais moment pour la comparution.
Les défendeurs souhaitaient également que l'affaire soit classée, alléguant que l'action était prescrite (le montant de 2,4 milliards de dollars ayant été externalisé en 2007).
Les administrateurs de la FQM ont également mis en doute l'autorité utilisée par Kasolo et ont perçu l'action comme incompétente faute de résolution du conseil d'administration pour la commencer et la maintenir.
Les défendeurs souhaitaient en outre que l'affaire soit classée parce qu'elle était censée être nulle et non avenue car elle n'était pas autorisée à engager le processus en dehors de la juridiction.
Depuis que Kasolo a commencé l'action, il a depuis fait face à des menaces de licenciement et à une vaste campagne de diffamation sur les réseaux sociaux à son encontre et à l'encontre de son personnage.
Des pages Facebook retracées à Singapour, affirmant qu'il avait entamé sa campagne présidentielle, avaient été ouvertes pour le calomnier contre le président Edgar Lungu.
Une enquête approfondie a récemment été ouverte. Elle a révélé que Kasolo était de nationalité sud-africaine et donc inéligible à occuper ce poste.
Toutes ces mesures ont été prises pour le démettre de ses fonctions afin que FQM puisse s'évader en payant 2,3 milliards de dollars à cause de la Zambie à court d'argent.
10/02/2019 par w@z@06 0
Mais à la surprise de beaucoup, en particulier des conseillers d’État, le président Edgar Lungu, président du conseil d’IDC, a récemment renouvelé le contrat de Kasolo.
Dans sa décision, la juge Mwenda a ordonné que l'affaire soit jugée.
«J’ai examiné le témoignage de toutes les parties concernant la fraude présumée et si le demandeur, par l’intermédiaire de son représentant ou autrement, était au courant des faits à l’origine de ladite fraude, je suis d’avis, à première vue, que la preuve présentée les affidavits des parties révèlent des points de vue divergents absolus en ce qui concerne la connaissance, par le demandeur, des opérations à la base de la fraude présumée. "
«Bien que les défendeurs aient allégué que le demandeur était au courant des transactions depuis 2007, le demandeur semble l'avoir également réfuté par le biais de sa preuve selon laquelle ils avaient demandé des explications aux défendeurs au sujet desdites transactions; et à travers ses preuves supplémentaires que les parties n'avaient pas réussi à atteindre un consensus lors de la 68ème réunion du conseil d'administration tenue le 26 septembre 2014 », a-t-elle déclaré.
Le juge Mwenda a déclaré que les questions soulevées par les parties dans leurs affidavits respectifs étaient si controversées que leur interdire d'aller en procès ne servirait pas à justice.
TradingSat
Portefeuille Trading
+284.40 % vs +3.66 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat