Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

WORLDLINE

WLN - FR0011981968 SRD PEA PEA-PME
67.170 € -1.32 % Temps réel Euronext Paris

Worldline : Le cours de Worldline dégringole depuis un sommet historique après un semestre conforme aux attentes

mardi 27 juillet 2021 à 10h50
Le cours de Worldline dégringole

(BFM Bourse) - Après la récente envolée du titre à un nouveau sommet historique, la publication de résultats sans surprise ni vraie avancée du côté de la cession des terminaux de paiements hérités d'Ingenico se solde par une correction significative.

Bien mais sans plus. Après un nouveau record en clôture lundi soir (à 84,84 euros, le record en séance ayant été atteint vendredi à 85,35 euros), l'action Worldline subit mardi matin des prises de bénéfices appuyées tandis que le groupe a dévoilé une performance semestrielle certes "solide", mais sans grosse surprise par rapport aux projections des analystes. En outre, la direction n'a pas livré de nouvelles avancées relativement au projet de cession des actifs de terminaux de paiement hérités d'Ingenico. Vers 10h30, le cours se déprécie de 7,86% à 78,17 euros, ramenant la capitalisation légèrement sous 22 milliards d'euros.

Après un premier trimestre encore affecté par les restrictions liées au Covid-19, les volumes de transactions traités par le groupe ont connu une "forte reprise" au deuxième trimestre, soit une croissance organique de +10,1%, notamment grâce au fort rebond des activités services aux commerçants lié à la réouverture des économies. Sur l’ensemble du premier semestre , le chiffre d’affaires de Worldline s’est ainsi élevé à 2,272 milliards d’euros, en progression symbolique (+0,1%) en organique, peu ou prou à la hauteur des attentes des analystes.

L’excédent brut opérationnel (EBO) du semestre a atteint 531 millions d’euros, soit 23,4% du chiffre d’affaires, en augmentation de 1,3 point de pourcentage par rapport au premier semestre 2020 à périmètre et taux de change constants. Cette performance, que le groupe considère "pleinement en ligne" avec l’objectif 2021 d’amélioration d’environ 2 points de la profitabilité, reflète l’évolution contrastée du chiffre d’affaires sur le semestre ainsi que l’intégration d’Ingenico et les synergies associées qui viennent s’ajouter à la troisième année du plan de synergie de SPS. Au cours du semestre, Worldline a aussi continué à exécuter ses plans de transformation tout en continuant à investir dans des projets stratégiques pour alimenter la croissance future et notamment celle attendue au second semestre 2021.

Le résultat net part du groupe s’est élevé à 102 millions d’euros, soit 4,5% du chiffre d’affaires, à comparer à 53 millions au premier semestre 2020. Hors éléments exceptionnels et net d’impôt, el résultat net se serait élevé à 276 millions d’euros, ou 12,1% des revenus, contre 115 millions un an plus tôt.

En outre le flux de trésorerie disponible a atteint 268 millions d’euros, représentant un taux de conversion de l’EBO en cash de 50,3%, en ligne avec l’objectif annuel d’environ 50%.

La dette nette à la fin du semestre se montait à 2,939 milliards d’euros, en diminution depuis 3,211 millions d’euros fin 2020, principalement grâce au flux de trésorerie disponible généré au cours de de la période.

Le président-directeur général, Gilles Grapinet, s'est dit "très satisfait de la solide performance délivrée par Worldline au premier semestre en dépit de la troisième vague de Covid-19 qui a touché nos principales géographies. En effet, au-delà d’une gestion efficace de nos coûts et de nos opérations, nos anticipations de forte reprise des volumes dès la fin du premier trimestre ont été pleinement confirmées. La dynamique forte enregistrée au deuxième trimestre devrait se poursuivre pendant tout le reste de l’année pour l’ensemble de nos métiers".

Le dirigeant a également souligné "des progrès très significatifs" dans l'exécution de la feuille de route stratégique, à commencer dans le cadre de la revue stratégique de l'activité de terminaux de paiement de Worldline "nous permettant de franchir des étapes importantes vers son aboutissement en 2021". Toutefois, tandis que le journal Les Echos a révélé récemment qu'il ne restait plus en lice qu'un acquéreur potentiel, Apollo, Gilles Grapinet s'est gardé de toute déclaration suggérant que l'affaire était dans le sac, n'excluant pas au contraire de prendre en charge éventuellement les premières étapes de la transformation des actifs en question, pour les revendre dans un second temps.

Parallèlement, Worldline a poursuivi sa stratégie de consolidation avec trois acquisitions significatives depuis le début de l'année : Cardlink en Grèce et Axepta en Italie ainsi que celle d'Handelsbanken Card Acquiring annoncée lundi matin dans les pays nordiques. "Ces opérations viennent conforter ainsi la taille et la portée unique des activités de Services aux Commerçants de Worldline sur le marché européen de l'acquisition et de l'acceptance", souligne le PDG.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur WORLDLINE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.40 % vs +33.54 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat