Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

VOLKSWAGEN

VWA - DE0007664005 SRD PEA PEA-PME
252.200 € -3.00 %

Volkswagen : Pourquoi l'arrestation du patron d'Audi fait autant chuter l'action Volkswagen

lundi 18 juin 2018 à 17h05
Volkswagen

(BFM Bourse) - L'incarcération du patron d'Audi dans le cadre du "dieselgate" a fait plonger lundi l'action du groupe Volkswagen.

Nouveau rebondissement dans l'affaire du "dieselgate" qui n'en finit pas de défrayer la chronique. Le conseil de surveillance de Volkswagen a décidé lundi de suspendre le patron de sa filiale Audi, incarcéré dans l'enquête sur le scandale des moteurs diesel truqués, pour le remplacer par le Néerlandais Bram Schot, selon l'agence allemande DPA.

Rupert Stadler, le président du directoire d'Audi, filiale haut de gamme de Volkswagen, a été arrêté lundi à son domicile d'Ingolstadt, en Bavière. "Dans le cadre d'une enquête sur le dossier diesel et les moteurs Audi, le parquet de Munich a exécuté un mandat d'arrêt contre M. le professeur Rupert Stadler le 18 juin 2018", écrit le parquet dans un communiqué.

En Bourse, le titre Volkswagen reculait de 3,3% à 17h. Et pour cause. La marque Audi est la plus grosse contributrice aux bénéfices du groupe Volkswagen. Elle a dégagé un résultat opérationnel de 5,06 milliards d'euros en 2017, soit environ 37% du résultat de l'ensemble du groupe automobile. L'arrestation du patron d'Audi est donc un véritable coup dur.

11 millions de véhicules truqués

Le scandale du dieselgate éclabousse depuis trois ans le groupe allemand. Pour rappel, le 18 septembre 2015, l'agence environnementale américaine (EPA) avait accusé Volkswagen (VW) d'avoir installé un "logiciel truqueur" sur des centaines de milliers de véhicules diesel fabriqués à partir de 2009 pour les faire paraître moins polluants qu'ils ne le sont réellement.

VW a reconnu avoir truqué 11 millions de véhicules, dont 8,5 millions en Europe et 600.000 aux Etats-Unis. Ces véhicules portent pour la plupart la marque Volkswagen, mais la tricherie concerne également d'autres marques du groupe comme Audi, Porsche, Seat et Skoda.

En mai 2018, les autorités allemandes ont ordonné le rappel de 60 000 Porsche équipées de logiciels "non autorisés". Le mois suivant, elles annoncent une enquête sur "des soupons de manipulation" des moteurs diesel de 60 000 Audi A6 et A7 dans le monde.

F.B. avec AFP

©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VOLKSWAGEN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +36.10 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat