Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

VILMORIN & CIE

RIN - FR0000052516 SRD PEA PEA-PME
54.100 € +0.19 % Temps réel Euronext Paris

Vilmorin & cie : Le bel exercice du semencier Vilmorin permet de relever le dividende à 1,60 euro

jeudi 14 octobre 2021 à 10h50
Vilmorin renforce son premier rang mondial dans les semences potagères

(BFM Bourse) - Une belle performance commerciale dans les semences potagères aussi bien que céréalières, conjuguée à une très bonne maîtrise des charges opérationnelles (pour partie liée au contexte sanitaire) aboutit à une progression de près de 40% du bénéfice net du géant français du secteur.

Le groupe français Vilmorin, majoritairement détenu par la coopérative agricole Limagrain, s'apprête à choyer de nouveau ses actionnaires : au terme d'un bel exercice 2020-2021 (clos fin juin), le groupe va réaugmenter son dividende de 60%, à 1,60 euro, le plus gros coupon depuis quatre années. Une nouvelle accueillie par une progression de 4,49% du cours à 55,90 euros jeudi matin, valorisant le groupe près de 1,3 milliard d'euros.

"Vilmorin & Cie conclut un exercice 2020-2021 d’excellent niveau, avec des performances en progression soutenue, tant en termes de chiffre d’affaires que de performance opérationnelle et de résultat net. Bien que le contexte de crise sanitaire ait continué de générer des incertitudes et des contraintes opérationnelles durant l’exercice, l’activité de Vilmorin & Cie n’a pas été sensiblement impactée", indique le groupe, qui occupe globalement le quatrième rang mondial, loin derrière Bayer (propriétaire de Monsanto) et l'américain Corteva Agriscience (issu des activités semencières de Dow Chemical et DuPont), et un peu plus proche du suisse Syngenta (issu divisions agrochimiques d'AstraZeneca et de Novartis). Mais par segment, Vilmorin est n°1 incontesté des semences potagères (tomates, carottes, poivrons, choux... au total 80 espèces). Pour les grandes cultures, la firme établie dans le Puy-de-Dôme est n°6 mondial, en occupant des positions de premier plan sur les semences stratégiques maïs, blé, tournesol et colza.

Enfin, Vilmorin est incontournable pour les jardiniers amateurs avec une offre complète : semences potagères mais aussi florales et gazon, bulbes, terreau et équipement de jardin... même si l'activité jardinage pèse relativement peu dans le total (moins de 5% des revenus).

Sur l'exercice 2020-2021, l'entreprise a généré 1,476 milliard d'euros de chiffre d'affaires, en progression de 2,9% par rapport au précédent, soit +8% en données comparables, avec un taux de marge brute de 49,3%. L'activité en semences potagères a crû de 4,1% en données comparables, une performance "illustrant la pertinence de sa stratégie combinant innovation et proximité des marchés". En semences de grandes cultures, le groupe a pu renforcer ses positions commerciales sur la plupart des zones géographiques, dans un contexte marqué par l’augmentation des prix des productions agricoles, et enregistré ainsi un bond de 11,5%. L'activité jardinage, en plein essor, signe une croissance de 15,9%.

Parallèlement, les charges opérationnelles nettes ont été contenue à 600,6 millions d’euros, contre 604,4 millions d’euros au 30 juin 2020, tandis que l'effort de Recherche & Développement, à 257 millions d’euros (contre 260,2 millions d’euros en 2019-2020) est resté élevé à 16,4 % du chiffre d’affaires (en comptant les activités de la co-entreprise nord-américaine AgReliant).

Après quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence, comme AgReliant maix aussi AGT (Australie) et Hengji Limagrain Seeds (Chine), charges financières et impôts, le résultat net part du groupe de l'exercice écoulé ressort à 92,3 millions d’euros, en amélioration de 39,4%. Il s’agit du résultat net le plus élevé depuis 2012-2013.

Dans ce cadre, le conseil d’administration proposera à la prochaine AG le paiement d'un dividende de 1,60 euro par action, contre 1,35 euro pour les deux précédents exercices. Le détachement interviendra le 13 décembre pour une mise en paiement effective au 15 décembre.

Pour l'exercice entamé en juillet, Vilmorin compte poursuivre le renforcement de ses positions concurrentielles, "dans des conditions de marchés qui devraient encore rester incertaines, en raison de la poursuite probable de la crise sanitaire mondiale". Le groupe poursuivra ses investissements en recherche et développement, en particulier sur les technologies amont, "tout en restant attentif à toute opportunité de croissance externe en adéquation avec ses enjeux stratégiques". En termes chiffrés, Vilmorin vise à atteindre en 2021-2022 une progression de son chiffre d’affaires consolidé d’au moins 4% à données comparables, avec une croissance comparable d’au moins 3% en semences potagères et d’au moins 6% en grandes cultures.

En outre, l'entreprise compte dégager un taux de marge opérationnelle courante d’au moins 8,5%. "Les objectifs pour 2021-2022 doivent permettre à Vilmorin & Cie de poursuivre la belle dynamique de croissance de ses activités tout en continuant à délivrer des performances financières solides. Sur un marché des semences résolument porteur, dont la crise sanitaire a souligné le rôle stratégique, Vilmorin & Cie sera ainsi en mesure de conforter sa position de quatrième semencier mondial et de confirmer sa capacité à offrir durablement des perspectives de développement résilient", conclut l'entreprise dans son communiqué.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VILMORIN & CIE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +36.10 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat