Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TESLA INC.

TSLA - US88160R1014 SRD PEA PEA-PME
- -

Tesla inc. : Qui de Toyota ou Tesla trône en haut du palmarès des principales capitalisations de l'automobile ?

jeudi 11 juin 2020 à 15h20
Toyota apparaît encore le plus gros constructeur mondial par la capitalisation

(BFM Bourse) - Pour l'heure, le constructeur japonais apparaît toujours numéro un mondial en termes de capitalisation, valant l'équivalent de 210 milliards de dollars. Tesla resserre l'écart, tout en sachant que la mesure de capitalisation des entreprises américaines est par nature plus fluide.

En théorie, calculer une capitalisation boursière est tout ce qu'il y a de plus simple: multipliez le cours unitaire par le nombre des actions composant le capital et vous avez le résultat.

Le cours de Bourse se trouve en un clin d'oeil, mais connaître le nombre exact des titres n'est pas aussi simple. Aux Etats-Unis, le "shares outstanding" désigne le nombre des actions effectivement aux mains d'actionnaires externes ou de mandataires sociaux, déduction faite des actions auto-détenues (que l'entreprise a racheté, en vue de les annuler par exemple) appelées les "treasury shares". Or, ce nombre n'a rien de fixe, il connaît des fluctuations presque incessantes, même en dehors d'éventuelles augmentations de capital. Du fait de la popularité des plans de stock-options outre-Atlantique, il est très fréquent que les sociétés cotées attribuent des stock-options à une fraction importante des salariés (pas seulement à une poignée de cadres dirigeants).

Le nombre de titres composant le capital croît ainsi à mesure que les employés exercent leurs options. Ceci à leur entière discrétion, au fil de l'eau pour ceux qui cherchent un complément de revenus régulier, ou en bloc par exemple en vue d'un projet immobilier, etc. Afin de ne pas dépasser le nombre d'actions maximal d'actions fixé dans les statuts de l'entreprise, appelé "authorized capital stock", et plus généralement pour ne pas dévaloriser outre mesure la valeur unitaire de chaque action, les entreprises s'efforcent a minima de compenser la création d'actions nouvelles issues de l'exercice de ces options, en rachetant des actions sur le marché pour les annuler. Mais beaucoup vont au delà de la stricte compensation des actions créées, en rachetant des actions de façon à renchérir le bénéfice par action ou "EPS" indicateur de référence à Wall Street.

Le nombre exact d'actions en circulation à tout instant dépend donc du séquençage de ces créations et rachats de titres. Or ces derniers ne sont pas forcément connus au quotidien. Sans entrer dans le détail des contraintes à respecter, les sociétés sont tenues de déclarer à la SEC les grandes lignes d'un programme de rachat d'actifs à venir (durée prévisionnelle, prix maximum de rachat...) et de préciser rétrospectivement combien elle ont effectivement racheté sur une base trimestrielle seulement.

Le nombre de shares outstanding affiché par les sites d'information financière est donc généralement tiré du dernier rapport trimestriel. Ce qui signifie tout simplement que la capitalisation affichée par les sites d'information financière, produit du cours unitaire par le nombre d'actions, n'est que rarement tout à fait exacte. D'ailleurs, si vous visitez la rubrique relations investisseurs d'une entreprise américaine, vous ne trouverez pas de mention explicite.

La capitalisation boursière ne confère, en tant que telle, aucun moyen financier à l'entreprise. Elle ne doit pas être confondue avec le montant des fonds propres ou des liquidités. Si une société veut tirer partie d'une cote florissante pour lever des fonds, elle devra lancer une augmentation de capital dont la simple annonce entraîne généralement une baisse du cours. De même, un gros actionnaire peut difficilement envisager de vendre un bloc significatif -même quelques pourcents du capital- au prix que traduit la capitalisation,, prix qui ne découle à chaque instant que de l'échange d'une toute petite fraction du capital.

Au Japon, comme en France, le nombre d'actions composant le capital est déclaré de façon plus régulière (il y a aussi globalement moins d'opérations sur capital) et il est généralement communiqué directement sur le site des entreprises.

Sur cette base, la capitalisation boursière de Toyota officialisée sur le site du Japan Stock Exchange, de 22.531 milliards de yens (équivalent à 210,8 milliards de dollars au cours actuel des devises) apparaît donc encore un peu supérieure à celle de Tesla, telle qu'estimée actuellement sur les principaux sites tels que CNBC, Bloomberg ou le WSJ à un peu plus de 190 milliards de dollars (pour un cours de clôture de 1.025,05 dollars mercredi).

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TESLA INC. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.40 % vs -3.52 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat