Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TESLA INC.

TSLA - US88160R1014 SRD PEA PEA-PME
- -

Tesla inc. : L'investisseur Michael Burry, star de The Big Short, mise sur la chute de Tesla en Bourse

mardi 18 mai 2021 à 16h11
Michael Burry, investisseur rendu célèbre par The Big Short

(BFM Bourse) - Célèbre pour avoir misé sur l'effondrement du marché immobilier avant tout le monde lors de la crise financière de 2007, Michael Burry vient de révéler une position courte de plus d'un demi-milliard de dollars sur Tesla, dont il prédit une chute drastique des revenus liés aux crédits carbone.

Et si, après avoir été l'un des premiers investisseurs à reconnaître et miser sur l'imminence de la crise des subprimes, Michael Burry frappait de nouveau un grand coup avec Tesla? Le "family office" qu'il dirige vient en tout cas de révéler, dans un dépôt réglementaire auprès de la SEC, une position courte d'une valeur de 534 millions de dollars contre le constructeur de véhicules électriques, via 800.100 options de vente (ou "long puts").

Rendu célèbre par le livre "The Big Short" puis le film oscarisé du même nom (dans lequel il est interprété par Christian Bale) pour avoir parié plus d'un milliard de dollars contre la bulle immobilière aux États-Unis, Michael Burry se dit sceptique sur la valorisation du constructeur californien de véhicules électriques.

Le 7 janvier dernier, lorsque le titre Tesla avait bondi de 8%, il avait ainsi tweeté "Well, my last Big Short got bigger and Bigger and BIGGER", en référence à l'envolée de la capitalisation boursière de Tesla de 60 milliards de dollars en un jour, "soit un General Motors, deux Hersheys, 3 Etsys ou 4 Dominos". "Profitez-en tant que ça dure", ajoutait-il. Tweet effacé en mars, après une visite surprise de la SEC qui voulait l'interroger sur ses prises de positions récentes sur le réseau social à l'encontre du bitcoin, de Robinhood ou encore du dogecoin. L'investisseur avait également utilisé Twitter pour mettre en garde les investisseurs contre des bulles spéculatives sur les marchés et prédire un krach dévastateur.

Concernant Tesla, dont la hausse spectaculaire a été alimentée par une forte croissance des ventes ainsi que par la publication d'un premier bénéfice annuel, Michael Burry prédit un tarissement des "crédits carbone" sur lesquels Tesla s'est appuyé pour générer ces bénéfices dès cette année, notamment à mesure que les ventes de Stellantis augmenteront. Le groupe issu de la fusion entre PSA et FCA a de fait déclaré ce mois-ci qu'il pense atteindre ses objectifs en matière d'émissions de dioxyde de carbone en 2021 sans les crédits environnementaux achetés à Tesla. Michael Burry avait par ailleurs vanté les mérites de Volkswagen sur Twitter, précisant avoir investi dans le constructeur allemand.

Le titre Tesla a bouclé la séance de lundi en repli de 2,1% à 576 dollars, avant de chuter à 567 dollars à l'ouverture des échanges ce mardi, correspondant à une valorisation inférieure à 550 milliards de dollars et un creux depuis le 8 mars dernier. À noter que s'il vient à chuter sous les 563 dollars, le titre retrouvera un plancher plus atteint depuis novembre 2020. Peu après 16h néanmoins, il a légèrement réduit ses pertes initiales (-0,6% à 573 dollars).

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TESLA INC. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +32.95 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat