Bourse > Soitec > Soitec : Soitec réduit sa dette, confirme son objectif de marge
SOITECSOITEC SOI - FR0013227113 SOI - FR0013227113   SRD PEA PEA-PME
69.110 € +0.48 % Temps réel Euronext Paris
69.000 €Ouverture : +0.16 %Perf Ouverture : 69.610 €+ Haut : 67.600 €+ Bas :
68.780 €Clôture veille : 65 361Volume : +0.21 %Capi échangé : 2 168 M€Capi. :

Soitec : Soitec réduit sa dette, confirme son objectif de marge

Soitec réduit sa dette, confirme son objectif de margeSoitec réduit sa dette, confirme son objectif de marge

PARIS (Reuters) - Soitec a fait état mercredi d'une perte opérationnelle conforme à ses attentes et d'une réduction de son endettement au premier semestre de son exercice 2014-2015, et a confirmé son objectif de profitabilité pour 2015-2016, ce qui soutient l'action en Bourse.

Le fabricant de matériaux semi-conducteurs a ajouté que sa trésorerie disponible devrait s'améliorer au cours des douze prochains mois, tout en restant inférieure à 100 millions d'euros, et s'est dit "attentif aux opportunités pouvant lui permettre d'accroître ses liquidités grâce à une monétisation de ses actifs et d'autres opérations de financement".

Soitec a enregistré au premier semestre une perte opérationnelle courante de 74,4 millions, contre -71,9 millions un an plus tôt, et un chiffre d'affaires de 106,0 millions (+16,5%).

Le mois dernier, le groupe avait dit tabler sur une perte opérationnelle courante de 75,0 millions d'euros au premier semestre.

"Au regard des prévisions de croissance de ses divisions Électronique et Énergie solaire, le groupe confirme être en mesure d'atteindre son objectif de retour à une marge opérationnelle positive pour l'exercice 2015-2016, fixé dans son programme 'Soitec 2015'", a-t-il fait savoir dans un communiqué.

A fin septembre 2014, la trésorerie disponible de Soitec restait quasiment stable à 43,9 millions d'euros, contre 44,7 millions à fin mars.

Dans une note, Bryan Garnier souligne la "forte" amélioration de l'endettement de Soitec, avec une dette financière nette ramenée à 135,8 millions d'euros contre 212,2 millions d'euros à fin mars.

"La dette nette s'est réduit, le groupe confirme son objectif de marge (...) En plus, le chiffre d'affaires s'est accéléré. On a donc plusieurs raisons d'être satisfaits", souligne un vendeur actions en poste à Paris.

Fin octobre, le groupe avait indiqué que ses ventes avaient progressé de 18,4% au deuxième trimestre après une hausse de 14,4% au premier trimestre.

En Bourse, l'action gagne 2,02% à 2,02 euros à 11h36, figurant ainsi parmi les plus fortes hausses de l'indice SBF 120, en progression de 0,17% au même instant.

(Benjamin Mallet et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...