Bourse > Sfr group > Sfr group : Vivendi choisit Altice pour négocier la vente de SFR, le titre au sommet !
SFR GROUPSFR GROUP SFR - FR0011594233SFR - FR0011594233
30.610 € -0.78 % Temps réel Euronext Paris
30.700 €Ouverture : -0.29 %Perf Ouverture : 30.750 €+ Haut : 30.270 €+ Bas :
30.850 €Clôture veille : 162 615Volume : +0.04 %Capi échangé : 13 490 M€Capi. :

Sfr group : Vivendi choisit Altice pour négocier la vente de SFR, le titre au sommet !

NUMERICABLENUMERICABLE

(Tradingsat.com) - Numericable s'envole de 12% ce vendredi, de retour au-dessus des 28 euros après avoir touché un pic historique à 32 euros, le marché saluant la décision de Vivendi d'entrer en négociations exclusives avec le câblo-opérateur pour le rachat de SFR.

Le géant des médias et du divertissement estime que l'offre de Numericable "est la plus pertinente pour les actionnaires et les salariés du Groupe et qu’elle offre la meilleure sécurité d’exécution".

"Nous sommes très heureux et très fiers que notre offre ait été retenue sur les critères objectifs et précis définis par Vivendi, dans l’intérêt des salariés et des actionnaires. Ensemble, nous créerons un champion national et européen du Très Haut Débit fixe et mobile. L’avenir commence aujourd’hui", a commenté à chaud Patrick Drahi, Président-fondateur du groupe Altice.

Le rapprochement de SFR et Numericable constituera le leader français et européen de la convergence du Très Haut Débit fixe et mobile, a déclaré Altice.

Le deuxième câblo-opérateur européen prévoit un paiement à Vivendi de 11,75 milliards d’euros, l’attribution de 32% du capital de l’entité cotée combinée et la sortie de Vivendi selon des modalités programmées, a confirmé Vivendi dans un bref communiqué.

A l’issue de trois semaines, période durant laquelle les deux groupes vont discuter des modalités d'une éventuelle opération, le Conseil de surveillance se réunira à nouveau pour examiner les suites à donner et s’il doit en conséquence mettre un terme aux autres options envisagées.

Coup de massue

C'est un véritable coup de massue pour Bouygues qui avait mis les bouchées doubles en bout de course pour tenter de mettre la main sur SFR, avec une nouvelle offre à 11,3 milliards d'euros, et une part de 43% de la nouvelle entité, contre 10,5 milliards et 46% précédemment.

Du côté de Bouygues, la déception est palpable ce vendredi à la Bourse de Paris où le titre du géant de la construction plonge de 5,6% à 29,7 euros. Même constat chez Iliad, qui trébuche de 5% à 199,3 euros.

Grand favori des marchés ces dernières semaines, Bouygues a vu son espoir s’envoler après les déclarations d’Arnaud Montebourg, qui a laissé entendre ce matin que Vivendi avait une préférence pour l'offre de Numericable.

Le ministre du Redressement productif, qui a souligné cette semaine qu’un rachat de SFR par Numericable comporterait un "risque de surendettement" pour le câblo-opérateur et des problèmes d'ordre "fiscal", a toujours soutenu la candidature de Bouygues.

Vivendi a réuni ce matin à 11 heures son Conseil de Surveillance, qui a décidé d’entrer en négociations exclusives avec Altice.

Cette décision constitue un sacré revers pour Bouygues, et n’est certainement pas de bon augure pour Iliad qui, sauf coup de théâtre, ne rachètera pas les fréquences et le réseau de téléphonie mobile de Bouygues Telecom promis dans le cas d'un mariage SFR-Bouygues.

Bouygues Telecom et Free ont signé le week-end dernier un accord de négociations exclusives en vue du rachat d'un portefeuille de fréquences 2G/3G/4G et du réseau de téléphonie mobile de Bouygues Telecom pour un montant pouvant aller jusqu'à 1,8 milliard d'euros.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI