Bourse > Sfr group > Sfr group : Lanterne rouge du SBF 120, l'OPA d'Altice recalée
SFR GROUPSFR GROUP SFR - FR0011594233SFR - FR0011594233
30.960 € -0.77 % Temps réel Euronext Paris
31.210 €Ouverture : -0.80 %Perf Ouverture : 31.500 €+ Haut : 30.810 €+ Bas :
31.200 €Clôture veille : 197 419Volume : +0.04 %Capi échangé : 13 644 M€Capi. :

Sfr group : Lanterne rouge du SBF 120, l'OPA d'Altice recalée

tradingsat

(CercleFinance.com) - Lanterne rouge de l'indice SBF 120, l'action SFR Group reculait de 5,3% à 25,1 euros. Surprise : l'Autorité des marchés financiers (AMF) a décidé d'empêcher Altice, le holding néerlandais du magnat des télécoms Patrick Drahi, de racheter les parts des actionnaires minoritaires de l'opérateur français. Ses motivations ne sont pas encore connues.

L'AMF a en effet déclaré 'non conforme' le projet d'OPE qu'Altice entendait lancer sur sa filiale française à plus de 77%, SFR Group. A raison de huit actions de la première contre cinq de la seconde, soit un ratio de 1,6 pour un. Ce qui rend caduque l'opération dans son ensemble, en empêchant aussi Altice de proposer une offre révisée. “Ce qui est une première en France à notre connaissance”, relèvent ce matin les analystes parisiens d'Aurel BGC.

A cette heure, on ne connaît pas les motivations de ce revirement : 'l'Autorité publiera sa décision motivée dans un délai rapide', se contente d'indiquer l'AMF.

SFR a simplement 'pris acte' de cette décision, quand Altice déclare la regretter, estimant qu'elle va à l'encontre de l'intérêt des deux sociétés et de leurs actionnaires. Altice rappelle que l'offre a été recommandée par les instances dirigeantes de SFR, et se défend par avance : un expert indépendant l'a déclaré juste pour les minoritaires, souligne Altice, qui se réserve la possibilité de faire appel.

“L'offre était contestée par certains actionnaires en raison d'une prime très faible”, rappelle Aurel BGC. Elle se limitait à 2,6% pour les actionnaires de SFR, calcule-t-on chez Bryan Garnier.

“Par ailleurs, l'AMF a peut-être 'tiqué' sur la gouvernance d'Altice, qui a introduit l'année dernière une nouvelle catégorie d'actions. Ainsi, les actionnaires de SFR doivent recevoir des actions Altice A, qui n'ont qu'un seul droit de vote alors que les actions B, réservées à Patrick Drahi, en ont 25”, soulignent encore les spécialistes. Un 'système dual' rappelant celui qu'Alphabet (ex-Google) a mis en place pour Sergey Brin et Larry Page, ou encore Facebook pour Mark Zuckerberg.

EG




Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI