Bourse > Sfr group > Sfr group : Bouygues pas totalement fermé à un mariage avec SFR ?
SFR GROUPSFR GROUP SFR - FR0011594233SFR - FR0011594233
30.060 € +0.20 % Temps réel Euronext Paris
29.960 €Ouverture : +0.33 %Perf Ouverture : 30.160 €+ Haut : 29.800 €+ Bas :
30.000 €Clôture veille : 194 715Volume : +0.04 %Capi échangé : 13 248 M€Capi. :

Sfr group : Bouygues pas totalement fermé à un mariage avec SFR ?

(Tradingsat.com) - Martin Bouygues est-t-il totalement fermé à un mariage avec SFR ? Si la décision de l’emblématique patron du groupe éponyme s’apparente à un « non » définitif, certains refusent encore d’y croire. C’est le cas d’un analyste parisien, qui estime que la porte reste ouverte.

L’emblématique patron du groupe éponyme a surpris tout le monde hier soir en repoussant les avances de Patrick Drahi, PDG de Numericable-SFR, qui proposait de racheter Bouygues Telecom pour un montant estimé à plus de 10 milliards d’euros.

Réuni hier soir en assemblée générale, Bouygues a expliqué les raisons de son refus. Le dirigeant a tout d’abord considéré que sa division télécom était en mesure de poursuivre seule son redressement, avant d’évoquer les risques d’exécution liés au projet.

Il a notamment fait référence à l’examen par l’Autorité de la Concurrence mais aussi à la coïncidence avec le processus d’attribution des fréquences 700 MHz, avant de confier, à l’antenne de RTL, que "tout n’est pas une histoire d’argent".

L’histoire n’est peut-être pas terminée

Personne n’a eu connaissance des termes financiers de l’offre soumise à Martin Bouygues. D’après le CM-CIC Securities, "l’offre d’Altice comprenait peut-être une composante en titres trop importante, que le break-up fee [indemnité due à la cible en cas d'échec d'une opération, ndlr] n’était peut-être pas assez élevé et/ou que les engagements sur l’emploi n’étaient peut-être pas suffisants".

L’autre élément qui fait penser que l’histoire n’est peut-être pas terminée, c’est la fragilité financière de l’opérateur. A en croire le courtier, la pérennité de Bouygues Telecom paraît compromise si l’entreprise décide de continuer seule dans un marché à quatre opérateurs. Natixis tient à peu près le même discours que son confrère, affirmant que Bouygues pourrait revenir, plus tard, sur sa décision. Selon lui, "la porte reste ouverte" avec deux scénarios possibles.

Dans l’hypothèse où Bouygues Telecom se restructure et tient ses objectifs, Martin Bouygues pourra espérer vendre sa filiale à un prix plus élevé que les 10 Mds€ proposés. En supposant cette fois que cet objectif n’est pas respecté, il pourra toujours espérer revendre Bouygues Telecom à un acteur comme Numericable-SFR à un prix d’au moins 10 Mds€, conclut la banque.

Sur les marchés financiers, Bouygues et Numericable-SFR ont vu leur cours de bourse chuter de plus de 9%, après avoir fortement grimpé en début de semaine, sur des espoirs de consolidation du marché des télécoms.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...