Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

PLANT ADVANCED

ALPAT - FR0010785790 SRD PEA PEA-PME
19.900 € -3.40 % Temps réel Euronext Paris

Plant advanced : Plant Advanced Technologies renoue avec son prix d'introduction grâce à un projet Covid-19

vendredi 17 avril 2020 à 11h53
À l'image de l'if européen qui a donné naissance à un anticancéreux

(BFM Bourse) - Mis en lumière fin 2019 par son partenariat avec Clariant, la firme nancéenne spécialisée dans la découverte et l'exploitation de principes actifs à base de plantes enregistre un rebond historique vendredi à l'annonce d'un projet de traitement du Covid-19.

On estime qu'une majorité des molécules utilisées aujourd'hui dans la pharmacopée humaine sont d'origine végétale. L'aspirine provient de l'écorce du saule (salix en latin qu'on retrouve dans le nom savant d'acide acétylsalicylique), déjà utilisée dans la Grèce et l'Egypte antiques. Le docétaxel, anticancéreux largement utilisé, a été débusqué dans les feuilles de l'if européen. Et pour reprendre un exemple qui a récemment fait couler beaucoup d'encre, la chloroquine n'est autre qu'une version synthétique de la quinine, substance extraite du quinquina, un arbuste équatorial dont les amérindiens transformaient déjà l'écorce en poudre au 18e siècle pour soigner différents types de fièvre tropicale.

Et on ne connaît probablement qu'une petite partie du potentiel thérapeutique des plantes. En effet, la moitié des espèces de végétaux présents sur terre nous reste inconnue, et seule une petite proportion de celles qu'on connaît sont exploitées. Autant de raisons de ne pas les laisser disparaître, comme c'est déjà le cas de nombreuses espèces malheureusement (rien qu'en France, au moins 25 ont disparu).

La découverte et la valorisation d'actifs innovants est justement la raison d'être de la société de biotechnologies végétales Plant Advanced Technologies (PAT), une PME nancéenne créée pour exploiter une technologie mise au point à l’Institut National Polytechnique de Lorraine-INRA et cotée sur Euronext Growth.

Dans le contexte actuel de pandémie, PAT a annoncé jeudi soir entamer de tests préliminaires contre le virus SARS-CoV-2 (Covid-19) pour deux de ses principes actifs en développement. Ces actifs, issus des approches exclusives de la société et dont la production est déjà maîtrisée et protégée par brevets, ont démontré in vitro et in vivo (c'est-à-dire en labo et sur des modèles animaux) une capacité à réguler l’inflammation générale, et (in vitro seulement) un effet antiviral sur des virus respiratoires de type bronchiolite (RSV) et grippe (H1N1).

En cas de résultats positifs sur le SARS-CoV-2, Plant Advanced Technologies estime que ses principes actifs pourraient bénéficier d’un positionnement attrayant grâce à leur double action antivirale et anti-inflammatoire - permettant de lutter à la fois contre la charge virale et contre l’inflammation importante responsables des troubles pulmonaires observés chez les patients atteints de formes sévères. "Le développement de ces produits pourrait être accéléré dans le contexte actuel mais nécessitera néanmoins un suivi rigoureux des protocoles en vigueur pour pouvoir, à terme, espérer traiter les patients atteints du virus", précise la société dans un communiqué.

Malgré le stade très précoce des recherches, l'annonce du projet Covid-19 provoquait vendredi une flambée du titre, soit un bond de 75,58% permettant au titre de revenir pour la première fois depuis cinq ans au-dessus de son prix d'introduction de 30 euros, à 30,20 euros vers 11h30.

Il est vrai que le titre a plutôt suivi une tendance baissière depuis son entrée en Bourse en 2015, sur fond de quasi-stagnation du chiffre d'affaires (de 1,013 million d'euros l'année de son IPO, à 1,173 million l'an dernier, bien loin de l'importante croissance que suggéraient les commentaires de la direction à l'époque) et d'accumulation des pertes d'exploitation (PAT a affiché toutefois un bénéfice en 2018, mais sous l'effet d'un résultat exceptionnel de 2,23 millions d'euros). Ayant ainsi perdu la moitié de sa valeur au fil du temps, l'action a cependant connu un brusque rebond en novembre 2019 à l'annonce d'un partenariat avec Clariant, aux termes duquel le géant suisse a acquis 10% du capital de la firme tricolore.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur PLANT ADVANCED en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs +0.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat