Bourse > Parrot > Parrot : Croissance de 60% dans les drones au 3ème trimestre
PARROTPARROT PARRO - FR0004038263PARRO - FR0004038263
10.150 € +4.86 % Temps réel Euronext Paris
9.690 €Ouverture : +4.75 %Perf Ouverture : 10.150 €+ Haut : 9.690 €+ Bas :
9.680 €Clôture veille : 44 658Volume : +0.15 %Capi échangé : 306 M€Capi. :

Parrot : Croissance de 60% dans les drones au 3ème trimestre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Parrot a annoncé lundi avoir enregistré une croissance de 60% de son activité de drones au 3ème trimestre.

Le chiffre d'affaires de la branche de drones a atteint 44,4 millions d'euros sur le trimestre contre 27,7 millions d'euros pour la même période de l'exercice précédent.

Au total, le chiffre d'affaires consolidé du 3ème trimestre ressort à 77,8 millions d'euros, soit une croissance de 22% par rapport au 3ème trimestre (+10% à taux de change constants).

Le groupe explique que la croissance 'très significative' de ses ventes de drones a permis de largement compenser le recul anticipé de l'activité automobile (-8% à périmètre comparable).

La marge brute ressort à 46% du chiffre d'affaires contre 53% au 3ème trimestre 2014, un recul que Parrot explique par l'appréciation du dollar par rapport à l'euro.

Le résultat net ressort ainsi à 6,1 millions d'euros, contre 700.000 euros pour la même période de l'exercice précédent, en raison de l'activation d'impôts différés sur la filiale américaine Parrot Inc.

Parrot - qui a récemment finalisé l'optimisation de la structure du groupe - dit attendre un chiffre d'affaires d'au moins 105 millions d'euros attendu au 4ème trimestre.

Parrot a dévoilé par ailleurs un projet d'augmentation de capital pour un montant total qui pourrait être compris entre 270 et 300 millions d'euros.

L'augmentation de capital doit lui permettre d'accélérer son développement et de consolider son leadership sur les marchés des drones grand public et des drones professionnels.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI