Bourse > Nyse euronext > Nyse euronext : Deutsche börse ignore s'il relèvera son offre sur nyse
NYSE EURONEXTNYSE EURONEXT NYX - US6294911010NYX - US6294911010
32.230 € -0.37 %
32.500 €Ouverture : -0.83 %Perf Ouverture : 32.620 €+ Haut : 32.110 €+ Bas :
32.350 €Clôture veille : 9 551Volume : +0.00 %Capi échangé : 8 839 M€Capi. :

Nyse euronext : Deutsche börse ignore s'il relèvera son offre sur nyse

Deutsche börse ignore s'il relèvera son offre sur nyseDeutsche börse ignore s'il relèvera son offre sur nyse

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Börse n'a pour l'instant pris aucune décision sur un éventuel relèvement de son offre sur Nyse Euronext, ont déclaré lundi deux personnes au fait des intentions de l'opérateur boursier allemand.

Deutsche Börse attendra les réactions du conseil d'administration de Nyse Euronext et des agences de notation à la contre-offre soumise par Nasdaq OMX et IntercontinentalExchange (ICE) la semaine dernière, ajoutent les sources.

"Les agences de notation et le conseil de Nyse Euronext n'ont pas encore réagi à l'offre indicative et il est donc prématuré de dire quelle sera la prochaine décision de Börse", a dit l'une des sources.

Un porte-parole de Deutsche Börse s'est abstenu de tout commentaire sur ces informations.

Deutsche Börse a présenté en février une offre de 10,2 milliards de dollars sur Nyse Euronext, dans l'objectif de former le premier opérateur boursier mondial.

Die Welt écrit lundi que Deutsche Börse ne compte pas améliorer cette offre, en dépit de la contre-offre de Nasdaq OMX et d'IntercontinentalExchange (ICE).

Nasdaq OMX et ICE ont lancé vendredi une contre-offre sur Nyse Euronext d'une valeur de 11,3 milliards de dollars (7,98 milliards d'euros), qui représente une prime de 19% par rapport à l'offre initiale présentée par Deutsche Börse.

Les deux opérateurs américains présentent leur offre comme un acte patriotique visant à éviter que l'Europe ne prenne un poids supérieur aux Etats-Unis dans le secteur.

Selon les analystes, la contre-offre place Deutsche Börse dans une situation de vulnérabilité, en le forçant à choisir entre une surenchère plus coûteuse et l'abandon d'une occasion d'accroître ses parts de marché et de réaliser des économies d'échelle.

La contre-offre n'est pas exempte elle-même de difficultés, ne serait-ce que l'endettement élevé du Nasdaq. Selon une autre source proche du dossier, Deutsche Börse peut payer plus que le Nasdaq et ICE s'il veut vraiment emporter le marché. Mais il aurait alors plus de mal à présenter l'opération non comme une acquisition mais une fusion entre égaux.

A 09h30 GMT, le titre Deutsche Börse à Francfort recule de 1,21% à 52,17 euros.

Edward Taylor et Philipp Halstrick, Wilfrid Exbrayat et Gregory Schwartz pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI