Bourse > Nyse euronext > Nyse euronext : Bruxelles donne son feu vert au rachat de NYSE Euronext par ICE
NYSE EURONEXTNYSE EURONEXT NYX - US6294911010NYX - US6294911010
32.230 € -0.37 %
32.500 €Ouverture : -0.83 %Perf Ouverture : 32.620 €+ Haut : 32.110 €+ Bas :
32.350 €Clôture veille : 9 551Volume : +0.00 %Capi échangé : 8 839 M€Capi. :

Nyse euronext : Bruxelles donne son feu vert au rachat de NYSE Euronext par ICE

tradingsat

(Tradingsat.com) - La Commission européenne a autorisé lundi, en application du règlement de l’UE sur les concentrations, le projet d’acquisition de l'opérateur boursier NYSE Euronext (places de New York, Paris, Amsterdam, Lisbonne, Bruxelles, ainsi que le marché européen de produits dérivés "Liffe") par son homologue américain InterContinental Exchange («ICE»), spécialiste des matières premières.

"L’enquête de la Commission a confirmé que l’opération proposée ne poserait pas de problèmes de concurrence, étant donné que ces entreprises ne sont pas des concurrents directs sur les marchés correspondants et qu’elles continueraient à être concurrencées par plusieurs acteurs", indique Bruxelles.

La Commission a notamment examiné les effets sur la concurrence de l’acquisition proposée en ce qui concerne les marchés des services de négociation et de compensation pour certains instruments dérivés négociés en bourse, en particulier les produits dérivés basés sur certains produits agricoles (colza et colza canola) et d'autres matières premières également d'origine agricole (cacao, café et sucre) et les produits dérivés sur les indices boursiers des États‑Unis.

Il résulte de l’enquête que "l’opération envisagée ne poserait de problème de concurrence dans aucun de ces secteurs, étant donné que NYX et ICE offrent des contrats qui relèvent de marchés de produits différents, si bien que leurs activités ne se recouvrent pas".

La Commission européenn ajoute que "l’analyse du marché a montré que ces deux entreprises n’exerçaient pas l’une sur l’autre une menace concurrentielle potentielle plus grande, en comparaison avec d'autres bourses. Tout effet anticoncurrentiel peut donc être exclu."

Elle a également examiné des chevauchements mineurs de leurs activités dans les secteurs d'instruments dérivés négociés en bourse basés sur d'autres produits agricoles (l’orge, le maïs et le blé de meunerie), des produits dérivés en devises et de la négociation d’obligations. Elle a conclu qu’aucun problème de concurrence n’était susceptible de se poser, en raison de la présence restreinte de NYX et d'ICE sur ces marchés et/ou de la présence d'acteurs importants.

Enfin, en ce qui concerne la relation verticale entre la négociation et la compensation de produits dérivés, la Commission n'a recensé aucun problème de concurrence susceptible d’être posé par l’acquisition envisagée. Elle n’a pas non plus recensé de problème de concurrence sur le plan vertical en ce qui concerne la fourniture de services de connectivité et de services initiaux d’exécution des ordres.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI