Bourse > Nicox > Nicox : Une nouvelle piste pour le naproxcinod réveille le cours de bourse
NICOXNICOX COX - FR0013018124COX - FR0013018124
11.605 € -0.81 % Temps réel Euronext Paris
11.670 €Ouverture : -0.56 %Perf Ouverture : 11.770 €+ Haut : 11.600 €+ Bas :
11.700 €Clôture veille : 58 063Volume : +0.23 %Capi échangé : 298 M€Capi. :

Nicox : Une nouvelle piste pour le naproxcinod réveille le cours de bourse

Molécule du naproxcinodMolécule du naproxcinod

(Tradingsat.com) - Alors qu’elle était retombée ces derniers jours sur ses niveaux du début d’année, l’action NicOx rebondit brutalement ce mardi. En forte hausse de plus de 10% (+10,8% à 2,64 euros à mi-séance), le titre caracole en tête du SBF 120 dans des volumes étoffés (déjà près de 2 millions de titres échangés vers 13h30).

Le cours de bourse de la société biopharmaceutique est porté par l’annonce de résultats précliniques prometteurs obtenus pour le composé anti-inflammatoire naproxcinod sur des modèles animaux de dystrophie musculaire, une maladie héréditaire provoquant une faiblesse et une dégénérescence des muscles.

Les données ont de l’étude été présentées dans un poster par Nicox et le Center for Genetic Medicine Research, un centre au sein du Children’s Research Institute du Children's National Medical Center de Washington DC, lors de la session scientifique du 22 avril 2013 à la Muscular Dystrophy Association (MDA) Scientific Conference à Washington, DC.

Le poster, intitulé « Le phénotype associé aux muscles squelettiques et cardiaques des souris mdx, modèle animal de dystrophie, est significativement amélioré par un traitement prolongé avec le naproxcinod », montre les effets du naproxcinod sur le fonctionnement des muscles squelettiques et cardiaques chez les souris mdx.

La bonne nouvelle, soulignée par NicOx, est que « les résultats de l’étude suggèrent que le naproxcinod pourrait avoir le potentiel de devenir une option thérapeutique sûre dans le traitement des dystrophies musculaire ».

Les résultats présentés le 22 avril 2013 sont issus d’une étude exploratoire sponsorisée par Nicox et conduite au Center for Genetic Medicine Research1. « L’objectif était d’évaluer l’intérêt de l’utilisation du naproxcinod dans la Dystrophie Musculaire de Duchenne (DMD), des données scientifiques ayant démontré que l’oxyde nitrique peut jouer un rôle important dans le fonctionnement du muscle squelettique », explique la société.

Le naproxcinod est loin d’être un nouveau produit. Il s’agit en effet de l’ancien candidat médicament phare de NicOx ciblant le soulagement des signes et symptômes de l’arthrose. Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration américaine (FDA) avait refusé d’approuver le produit en juillet 2010, sonnant le glas des espoirs de commercialisation d’un composé présenté comme un potentiel « blockbuster » (médicament générant plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires).

NicOx n’a toutefois pas abandonné toute ambition concernant son ancien produit phare. En avril 2012, Nicox a eu une réunion avec la FDA pour discuter de la soumission potentielle d’un nouveau dossier réglementaire pour le naproxcinod 375 mg bid pour le traitement des signes et symptômes de l’arthrose du genou uniquement. Ce nouveau dossier nécessiterait de nouvelles données cliniques.

L’éventuelle poursuite du développement du naproxcinod dans l’indication limitée au genou est subordonnée à ce que Nicox parvienne à conclure un accord avec une société tierce pour conduire ce développement clinique additionnel.

Suite à l’évaluation des demandes de données cliniques supplémentaires qui ont fait l’objet de la discussion, avec la FDA et de leur impact sur l’ensemble du programme de développement du naproxcinod, Nicox a initié la recherche d’un partenaire pour le financement et la conduite de tout développement additionnel et de la commercialisation éventuelle du naproxcinod.

Parallèlement, la société recherche des partenaires spécialisés dans le domaine des maladies rares en mesure de conduire et de financer le développement potentiel du naproxcinod dans la dystrophie musculaire. Cette approche vise à optimiser les chances de poursuite du développement du naproxcinod dans l’une ou l’autre de ces indications.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI