Bourse > Nicox > Nicox : Retour à la case départ, et maintenant ?
NICOXNICOX COX - FR0013018124COX - FR0013018124
12.210 € -1.25 % Temps réel Euronext Paris
12.405 €Ouverture : -1.57 %Perf Ouverture : 12.485 €+ Haut : 12.150 €+ Bas :
12.365 €Clôture veille : 127 836Volume : +0.50 %Capi échangé : 313 M€Capi. :

Nicox : Retour à la case départ, et maintenant ?

Retour à la case départ, et maintenant ?Retour à la case départ, et maintenant ?

(Tradingsat.com) - NicOx se stabilise jeudi (+1,5% à 1,84 euro) après sa lourde chute de la veille (-20,5%) consécutive à la décision de la société de biotechnologue de retirer le dossier de demande d'Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) en Europe du naproxcinod. Une décision qui scelle vraisemblablement le destin de ce candidat-médicament pour l'arthrose déjà refusé par la FDA américaine en juillet dernier.

Retour à la case départ donc pour NicOx, qui évolue aujourd'hui sur ses plus bas niveaux historiques, ceux du 1er trimestre 2003, lorsque le laboratoire anglo-suédois Astra-Zeneca avait décidé de ne pas procéder à l'entrée en Phase III du composé AZD3582 – le nom initial du naproxcinod. NicOx avait alors repris à son compte le développement du produit, avec l'issue que l'on connaît aujourd'hui.

Alors que les chances de succès de l'appel de la décision négative de la FDA sont jugées minimes, la société dirigée par Michele Garufi ne dispose pas en portefeuille de produits aussi avancés, ni à potentiel aussi large. « La société conserve en développement un produit en Phase IIb en partenariat avec Bausch & Lomb pour une sous-population atteinte de glaucome. Les perspectives de vente à maturité de ce produit demeurent très limitées », soulignait ainsi hier Portzamparc.

La valeur de NicOx repose donc essentiellement sur sa trésorerie, qui s'élevait à 107 millions d'euros à fin 2010, trésor de guerre constitué essentiellement grâce à l'augmentation de capital en deux temps de 100 millions d'euros réalisée en 2009, à laquelle avait souscrit le Fonds Stratégique d'Investissement (qui détient 5,48% de NicOx).

Ces moyens financiers doivent permettre à NicOx de rebondir. Le groupe « dispose encore d'une certaine marge de manœuvre », notait ainsi en décembre dernier Rodolphe Besserve, analyste Société Générale, prévenant toutefois que « NicOx [devait] aller vite pour saisir les meilleures opportunités ».


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI