Bourse > Neovacs > Neovacs : Pertes réduites et niveau de trésorerie renforcé
NEOVACSNEOVACS ALNEV - FR0004032746ALNEV - FR0004032746
0.830 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
0.830 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 0.840 €+ Haut : 0.820 €+ Bas :
0.830 €Clôture veille : 238 213Volume : +0.55 %Capi échangé : 36 M€Capi. :

Neovacs : Pertes réduites et niveau de trésorerie renforcé

tradingsat

(Tradingsat.com) - Neovacs a publié vendredi matin un résultat net en perte de -3,3 millions d'euros au 30 juin 2013, à comparer à une perte de -4 millions d'euros au 1er semestre 2012. Dans le même temps, la perte d’exploitation a reculé de 20,5% pour s’établir à -3,6 millions d’euros contre -4,6 millions d’euros au 30 juin 2012.

Le spécialiste de la vaccination thérapeutique pour le traitement des maladies auto-immunes et inflammatoires explique que ses charges d’exploitation ont reculé à 3,7 millions d’euros contre 4,7 millions d’euros sur la même période de l’exercice précédent. Cette diminution de 22% correspond à la fin de la phase active des études cliniques conduites en 2011-2012.

Les dépenses de R&D continuent de représenter les trois-quarts des dépenses globales avec un montant de 2,7 millions d’euros sur la période contre 3,7 millions d’euros sur le premier semestre 2012. En parallèle, la société continue de mener une politique stricte de gestion de ses charges administratives.

Neovacs rappelle que sa trésorerie disponible a été renforcée grâce au succès de l’augmentation de capital réalisée en mars 2013. Avec l’apport de 1,2 million d’euros de Crédit Impôt Recherche au titre de l’exercice 2012 et d’une avance remboursable OSEO de 0,4 million d’euros, elle ressort à 8,3 millions d’euros au 30 juin 2013 contre 6,6 millions d’euros au 30 juin 2012.

Ce montant "permet notamment d’assurer le financement de la société, y compris celui de la phase active de l’étude clinique de phase IIb dans la polyarthrite rhumatoïde, pendant 12 mois", souligne Neovacs.

"Le succès de notre augmentation de capital en mars 2013, sursouscrite à hauteur de 135%, est un signal de confiance fort de la part des investisseurs et de nos actionnaires. Il nous permet d’afficher au premier semestre 2013 un niveau de trésorerie renforcé et de poursuivre activement le développement de nos vaccins thérapeutiques", a commenté Guy-Charles Fanneau de La Horie, directeur général de Néovacs.

Le dirigeant rappelle que "l'étude clinique de phase IIb dans la polyarthrite rhumatoïde démarrera au second semestre 2013" et que "les traitements actuels dans cette pathologie, les agents biologiques anti-TNF, font partie des plus grands succès de l’industrie pharmaceutique, avec des chiffres d’affaires de plusieurs milliards de dollars".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...