Bourse > Neovacs > Neovacs : Réduit sa perte opérationnelle semestrielle
NEOVACSNEOVACS ALNEV - FR0004032746ALNEV - FR0004032746
0.790 € +1.28 % Temps réel Euronext Paris
0.780 €Ouverture : +1.28 %Perf Ouverture : 0.790 €+ Haut : 0.780 €+ Bas :
0.780 €Clôture veille : 157 327Volume : +0.30 %Capi échangé : 41 M€Capi. :

Neovacs : Réduit sa perte opérationnelle semestrielle

tradingsat

(CercleFinance.com) - Neovacs a terminé le premier semestre de son exercice 2013 sur un perte nette réduit de 4 à 3,3 millions d'euros.

Sur la période, la perte d'exploitation de la société biotechnologique spécialisée dans les dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes et/ou inflammatoires a été ramenée de 4,6 à 3,6 millions d'euros, ce qui ' correspond à la fin de la phase active des études cliniques conduites en 2011-2012. Les dépenses de R&D continuent de représenter les trois-quarts des dépenses globales avec un montant de 2,7 millions d'euros sur la période contre 3,7 millions d'euros sur le premier semestre 2012.'

'En parallèle, la société continue de mener une politique stricte de gestion de ses charges administratives', précise le groupe.

La trésorerie disponible à fin juin s'élevait à 8,3 millions d'euros, contre 6,6 millions un an plus tôt, ce qui permet le financement de la société pendant 12 mois, estime la direction.

Le groupe souligne qu'elle a, fin mai, “finalisé le protocole de l'étude de phase IIb du vaccin thérapeutique anti-TNF (le TNF-Kinoïde) dans la polyarthrite rhumatoïde. Cette étude a pour objectif de démontrer l'efficacité du TNF-Kinoïde.”

“Des demandes d'autorisation ont d'ores et déjà été déposées auprès des autorités de santé dans 10 pays d'Europe Centrale et Orientale et du Moyen-Orient. Conformément au plan de développement clinique, le démarrage de l'étude se concrétisera au cours du deuxième semestre 2013 avec le recrutement des premiers patients”, estime Neovacs.

Selon le directeur général Guy-Charles Fanneau de La Horie, “le succès de notre augmentation de capital en mars 2013, sursouscrite à hauteur de 135%, est un signal de confiance fort de la part des investisseurs et de nos actionnaires. Il nous permet d'afficher au premier semestre 2013 un niveau de trésorerie renforcé et de poursuivre activement le développement de nos vaccins thérapeutiques.”

Le patron opérationnel de la “biotech” précise : “notre étude clinique de phase IIb dans la polyarthrite rhumatoïde démarrera au second semestre 2013. Rappelons que les traitements actuels dans cette pathologie, les agents biologiques anti-TNF, font partie des plus grands succès de l'industrie pharmaceutique, avec des chiffres d'affaires de plusieurs milliards de dollars. Le potentiel commercial d'un traitement différencié, durablement efficace, avec 3 à 4 injections par an et des coûts de revient faibles, est considérable.”


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI