Bourse > Neovacs > Neovacs : 2012, nouvel exercice majeur pour la technologie kinoïde
NEOVACSNEOVACS ALNEV - FR0004032746 ALNEV - FR0004032746   SRD PEA PEA-PME
0.520 € -5.45 % Temps réel Euronext Paris
0.550 €Ouverture : -5.45 %Perf Ouverture : 0.550 €+ Haut : 0.510 €+ Bas :
0.550 €Clôture veille : 469 413Volume : +0.76 %Capi échangé : 32 M€Capi. :

Neovacs : 2012, nouvel exercice majeur pour la technologie kinoïde

tradingsat

(Tradingsat.com) - Neovacs a publié lundi matin des résultats sans mauvaise surprise, caractérisés par des dépenses de recherche et développement conformes au plan de marche.

La société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques pour le traitement des maladies auto-immunes et inflammatoires fait état d'une très forte hausse de ses revenus, qui s'élèvent à 392 Kk€ en 2011, contre 17 K€ un an plus tôt.

La société étant à ce jour en phase de développement de ses produits, la quasi-totalité de ses revenus provient d'une subvention de 364 K€ versée au premier semestre par OSEO au titre du programme « Tracker » mis en place pour le TNF-Kinoïde dans la polyarthrite rhumatoïde.

Les charges d'exploitation se sont montées à 10 595 K€ sur la totalité de l'exercice, dont 8 991 K€ consacrés à la recherche et développement. La perte d'exploitation s'établit à 10 203 K€, en très légère progression par rapport à 2010, et la perte nette s'éève à 8 114 K€, contre une perte nette de 8 983 K€ pour l'exercice précédent.

La trésorerie disponible au 31 décembre 2011 s'établit à 10 533 K€, en hausse de 26% par rapport à fin décembre 2010. En outre, Neovacs a renforcé ses fonds propres de près de 10 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année grâce aux succès de plusieurs levées de fonds réalisées auprès d'investisseurs institutionnels qualifiés.

S'agissant des perspectives, Neovacs présente 2012 comme « un nouvel exercice majeur qui devrait apporter une nouvelle validation du potentiel de la technologie Kinoïde ».

La société confirme en particulier la publication des données de Phase II dans la maladie de Crohn au cours du deuxième trimestre, précisant que ses travaux « devraient faire l'objet de plusieurs publications scientifiques à forte notoriété et de présentations lors de congrès scientifiques prestigieux ».

« A ce jour, au regard de la qualité des résultats publiés dans nos différentes indications, notre technologie représente un potentiel considérable auprès de la communauté scientifique comme de futurs partenaire », souligne Guy-Charles Fanneau de la Horie, le directeur général de Neovacs.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...