Bourse > Dexia > Dexia : Banque postale et CDC concrétisent leur offre aux collectivités
DEXIADEXIA DEXB - BE0974290224DEXB - BE0974290224
11.300 € +1.94 %
11.090 €Ouverture : +1.89 %Perf Ouverture : 11.500 €+ Haut : 11.090 €+ Bas :
11.085 €Clôture veille : 2 778Volume : +0.00 %Capi échangé : 22 024 M€Capi. :

Dexia : Banque postale et CDC concrétisent leur offre aux collectivités

Banque postale et CDC concrétisent leur offre aux collectivitésBanque postale et CDC concrétisent leur offre aux collectivités

PARIS (Reuters) - La Banque postale et la Caisse des dépôts ont annoncé mercredi la création de la "Banque postale collectivités locales", une coentreprise destinée à financer les territoires français et pallier l'arrêt des activités de la banque franco-belge Dexia.

Dexia, ancien leader mondial du financement des collectivités locales, a été contraint au démantèlement à l'automne 2011 du fait de la crise de la dette souveraine dans la zone euro, laissant certaines collectivités françaises avec un déficit de financement.

"Détenue à 65% par la Banque postale et à 35% par la Caisse des dépôts, cette filiale assurera des prestations de service relatives à la commercialisation des crédits accordés par la Banque postale aux collectivités locales et aux hôpitaux, crédits qui auront vocation à être refinancés par la Société de financement local (Sfil)", expliquent les deux groupes.

Lancée début 2013, la Sfil prévoit de refinancer cette année entre trois et cinq milliards d'euros de prêts aux collectivités locales.

Les besoins de financement des collectivités territoriales sont évalués par la Sfil à environ 20 milliards d'euros par an.

Le gouvernement a parallèlement déposé la semaine dernière un amendement à son projet de loi de réforme bancaire en vue de donner naissance à une autre société publique de financement des collectivités.

Dans ce schéma alternatif, les collectivités auront la possibilité de créer ensemble une société qui aura pour vocation unique de financer ses actionnaires par l'intermédiaire d'une filiale.

Cette filiale aura recours aux marchés financiers et émettra des obligations dont la durée sera identique à celle des prêts.

Matthias Blamont, édité par Matthieu Protard

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...