Bourse > Carmat > Carmat : Regain de spéculation, 1ère implantation en janvier 2013 ?
CARMATCARMAT ALCAR - FR0010907956ALCAR - FR0010907956
25.870 € -1.26 % Temps réel Euronext Paris
26.250 €Ouverture : -1.45 %Perf Ouverture : 26.250 €+ Haut : 25.860 €+ Bas :
26.200 €Clôture veille : 3 873Volume : +0.07 %Capi échangé : 153 M€Capi. :

Carmat : Regain de spéculation, 1ère implantation en janvier 2013 ?

Regain de spéculation, 1ère implantation en janvier 2013 ?Regain de spéculation, 1ère implantation en janvier 2013 ?

(Tradingsat.com) - Carmat voit son cours de bourse flamber mercredi matin (+16,3% à 122 euros vers 10h20), dans la perspective du lancement d'ici janvier 2013 des premiers essais cliniques sur le cœur artificiel total mis au point par la société. Marcello Conviti, le directeur général du groupe, a en effet déclaré hier à Reuters que le dossier complet de la prothèse devrait être soumis à l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM, ex Afssaps) « avant la fin 2012 », pour un feu vert qui devrait « normalement » intervenir le mois suivant.

Initialement envisagé avant fin 2011, la première implantation sur l'homme de cette bioprothèse révolutionnaire a progressivement été décalée, en raison d'un glissement dans le calendrier des tests d'endurance, la société invoquant le « délai de validation des processus industriels avec [ses] partenaires ». A l'heure actuelle, « ces tests se poursuivent […] nous n'avons pas de soucis majeurs sur le concept et sur les performances de la prothèse », a déclaré à Reuters Marcello Conviti. Le dirigeant espère ensuite que Carmat pourra faire la première implantation « dans les 30 jours suivant l'autorisation ».

Le cœur artificiel total de Carmat suscite de très fortes attentes sur le plan médical. Ce programme révolutionnaire, aboutissement de plus de 20 ans de travaux, s'adresse aux patients atteints d'insuffisance cardiaque avancée terminale biventriculaire, un marché que la société évalue entre 100 000 et 120 000 patients par an pour les seuls pays développés. De fortes perspectives médicales qui expliquent l'engouement des investisseurs depuis l'introduction en Bourse de la société le 13 juillet 2010 au prix de 18,75 euros.

En cas de succès des premiers tests, Carmat se retrouverait d'ailleurs probablement dans le viseur de grands industriels des technologies médicales, comme le groupe californien Edwards Lifesciences. Son PDG, Michael Mussallem, avait reconnu en mai 2011 qu'il comptait « étudier Carmat très attentivement". "Dans le cadre stratégique de grandes compagnies comme Edwards et d'autres, il y a un intérêt précis, un marché potentiel très important dans le coeur artificiel », a ainsi confirmé hier Marcello Conviti à Reuters.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI