Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CARMAT

ALCAR - FR0010907956 SRD PEA PEA-PME
31.500 € -0.16 % Temps réel Euronext Paris

Carmat : "notre cœur artificiel est le plus avancé au monde"

jeudi 24 juin 2010 à 09h41

(BFM Bourse) - Carmat, filiale d'EADS, est l'inventeur d'un cœur artificiel révolutionnaire conçu avec les connaissances du professeur Carpentier, une sommité mondiale de la chirurgie cardiaque. Un projet ambitieux qui fait de la société un pionnier des bioprothèses dans le domaine des transplantations cardiaques. Carmat souhaite lever 15 millions d'euros en s'introduisant en Bourse. Elle souhaite ainsi renforcer son financement, déjà bien conforté par une importante subvention de 33 millions d'euros d'OSEO. La période de souscription a débuté le 15 juin et s'achèvera le 6 juillet. Marcello Conviti, le directeur général de Carmat, explique les enjeux à tous les nouveaux actionnaires potentiels.

Tradingsat.com : A quelle population de patients s'adressera exactement votre cœur ?

Marcello Conviti : Il s'adresse aux patients atteints d'insuffisance cardiaque avancée terminale, c'est-à-dire des patients dont le cœur a perdu sa capacité à se contracter, à pomper le sang. Pour y remédier, concrètement, comme dans le cas de la transplantation d'un cœur naturel, le cœur malade est sectionné, la partie inférieure, ventriculaire, est retirée et remplacée par le cœur Carmat, qui va reproduire le mouvement du muscle cardiaque.

Tradingsat.com : Quelle est la taille du marché que vous visez ?

Marcello Conviti : On l'évalue à 16 milliards d'euros, sur la base d'un coût de traitement minimum de 160 000 euros et d'une population concernée de l'ordre de 100 000 patients par an dans les pays développés. Il s'agit de patients atteint d'insuffisance cardiaque sévère et dont l'espérance de vie est inférieure à un an. En comparaison, il y a eu moins de 4000 transplantations cardiaques l'an dernier ! Vous comprenez donc que les besoins sont dramatiquement supérieurs à une offre de greffons réduite et non prévisible.

Tradingsat.com : Pourquoi dites vous que votre produit est « le seul cœur artificiel de 3ème génération » ?

Marcello Conviti : Sa technologie est la plus avancée au monde. Le seul cœur artificiel actuellement commercialisé est le Cardiowest, un cœur à actionnement pneumatique. Il est utilisé uniquement en attente d'une transplantation. C'est la « 1ère génération » de cœur artificiel. Des concurrents travaillent comme nous sur des traitements définitifs, mais nous sommes aujourd'hui les seuls à proposer une solution hémocompatible et autorégulée. C'est-à-dire un cœur artificiel dont la technologie va permettre à la fois d'éviter les formations de caillots, donc les accidents vasculaires, et de s'adapter aux besoins du patient grâce des capteurs qui vont réguler les flux de sang.

Tradingsat.com : Le projet de cœur artificiel de Carmat paraît très séduisant, mais est-il risqué ?

Marcello Conviti : On ne peut pas dire qu'il n'y ait pas de risque. La première implantation chez l'homme dans la 2ème partie de l'année prochaine constitue forcément un défi. Mais nous y sommes préparés. Notre cœur artificiel est issu de 15 années de recherche. En particulier, notre collaboration avec EADS - avec l'utilisation de modèles mathématiques de l'aéronautique pour les parties électronique et d'essais d'usure - nous a permis d'atteindre notre objectif d'une fiabilité de 5 ans, comparable à celle d'un avion pour son 1er vol. D'autre part, l'une des principales difficultés de ce type de projet est de construire un cœur qui évite autant que possible la formation de caillots. En cela, les connaissances et l'expérience du Professeur Carpentier dans le domaine de la biocompatibilité et de l'hémocompatibilité des matériaux constituent de gros atouts. A ce jour, les valves Carpentier-Edwards sont implantées chez plus d'un million de patients dans le monde avec 30 ans de résultats positifs !

Tradingsat.com : A quel horizon prévoyez-vous de commercialiser le cœur Carmat ?

Marcello Conviti : Nous envisageons la première implantation chez l'homme au 1er semestre 2011, puis le marquage CE et donc le début de la commercialisation début 2013.

Tradingsat.com : Que dites-vous à un investisseur individuel pour le convaincre d'investir dans l'aventure Carmat ?

Marcello Conviti : Deux choses essentiellement. D'abord, en investissant dans Carmat, il va profiter de deux fortes augmentations de valeur dans les prochains 36 mois. A la différence d'un produit pharmaceutique, dont les études cliniques s'étendent de longues années avant l'approbation par les autorités compétentes, ici, les deux étapes clés interviennent à un an et 3 ans. Deuxièmement, je pense qu'il peut être valorisant d'investir dans une société à la fois financièrement prometteuse et qui offre une solution à un enjeu majeur de la santé publique mondiale.

Propos recueillis par François Berthon

Propos recueillis par - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CARMAT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat