Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CARMAT

ALCAR - FR0010907956 SRD PEA PEA-PME
31.500 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Carmat : "le potentiel de gain va de pair avec un certain risque et un formidable enjeu médical"

vendredi 23 juillet 2010 à 10h57

(BFM Bourse) - Carmat affole le marché depuis son introduction en Bourse le 13 juillet dernier à 18,75 euros. Quelles sont les attentes de Truffle Capital, seul investisseur en capital risque de la société ? Le docteur Philippe Pouletty, directeur général du fonds d'investissement, nous répond.

Tradingsat.com : La flambée du cours de Bourse de Carmat vous surprend-elle?

Philippe Pouletty : Je ne vais pas vous dire que je m'y attendais mais le fait est que les fondamentaux de la société sont exceptionnels. Maintenant, je ne vous cache pas non plus ma surprise devant la vitesse de progression du titre. Mais si l'on réfléchit à ce que fait cette société et à ce qu'elle peut faire dans les 12, 24 ou 48 mois, la hausse du cours de Bourse devient compréhensible.

Tradingsat.com : Qu'attendez-vous comme « news flow ».

Philippe Pouletty : Le flux de nouvelles à attendre va dans un premier temps concerner l'industrialisation du coeur, qui est en cours, puis, probablement d'ici un an et demi, des résultats cliniques sur des patients. Les essais devraient être ensuite étendus, afin d'obtenir in fine le marquage CE dans l'Union Européenne. La mise sur le marché européen pourrait donc débuter en 2013. Carmat cherchera à effectuer l'étape suivante, la progression vers le marché américain, soit seule, soit avec un partenaire, qui sera nécessairement un acteur majeur aux Etats-Unis.

Tradingsat.com : L'horizon de commercialisation paraît assez proche pour un produit qui semble aussi très bien compris par les investisseurs.

Philippe Pouletty : Absolument, Carmat est une synthèse entre une technologie de pointe, un produit extrêmement novateur, des équipes de grande qualité, pilotées par Marcello Conviti et Patrick Coulombier, un important besoin médical, et un marché à gros potentiel, avec des échéances bien définies et d'assez court terme. Tous les ingrédients sont là pour une belle histoire boursière. C'est d'ailleurs pour cela que nous avons décidé de coter la société.

Tradingsat.com : La capitalisation boursière dépasse aujourd'hui les 150 millions d'euros. Le marché ne va-t-il pas trop vite ?

Philippe Pouletty : Je ne commenterai pas la vitesse de la hausse de l'action. Il est possible qu'un certain nombre d'investisseurs qui avaient hésité à souscrire à l'augmentation de capital dans des conditions de marché risqués, se soient ensuite positionnés. Peut-être aussi certains attendaient à tort que le cours fléchisse après l'introduction pour pouvoir entrer, comme cela s'est produit sur d'autres dossiers récemment mis en Bourse à Paris dans le domaine de la santé.

Tradingsat.com : La valorisation actuelle ne vous choque pas.

Philippe Pouletty : C'est une valeur qui peut se justifier en faisant des comparaisons avec des sociétés technologiques dans le secteur MedTech aux Etats-Unis ou en Europe.

Tradingsat.com : Quelle est votre idée du risque pris par Truffle en investissant dans Carmat ?

Philippe Pouletty : Le risque est de savoir si le produit fonctionnera bien… ou parfaitement bien et quand. C'est donc de savoir quelle sera l'indication thérapeutique du nouveau cœur artificiel. Le risque que le cœur ne fonctionne pas du tout nous semble très faible. Les attentes sont les mêmes que pour le lancement d'un premier avion ou d'un satellite. L'ingénierie déployée pour le cœur de Carmat est de très haut de gamme. EADS – Matra à l'origine – accompagne le projet depuis le début.

Les résultats cliniques serviront à préciser l'indication thérapeutique. Ils permettront par exemple de déterminer si le produit est réservé à un nombre de malades correspondant à un marché potentiel de 500 millions de dollars - ce qui serait en soi déjà considérable pour une jeune PME technologique - ou bien si le cœur de Carmat s'adresse à un marché de 3 milliards de dollars avec une indication thérapeutique élargie.

Tradingsat.com : D'autres sociétés ont déjà échoué avec des projets en apparence similaire.

Philippe Pouletty : Des coeurs artificiels de première génération sont commercialisés aux Etats Unis. Le cœur de Carmat marque une rupture technologique. Ses biomembranes sont issues de la technologie des valves Carpentier Edwards qui réduisent le risque de caillots. La forme des cavités a été étudiée avec la puissance de calcul de l'aéronautique pour limiter ou éliminer les turbulences du sang, notamment lors de son éjection dans l'aorte par le ventricule. Deuxièmement, le cœur de Carmat est autorégulé, permettant une variation de la fréquence cardiaque et du débit du sang, ce qui constituera une avancée majeure pour la qualité de vie des patients.

D'autre part, des expériences réalisées dans le passé pour des projets de cœurs artificiels américains ont montré que les essais sur les animaux étaient peu prédictifs. C'est pour cela que dans le cas de Carmat, de très nombreux bancs d'essais ont été effectués pour étudier la compatibilité des matériaux, des systèmes, leur durabilité, la résistance au stress, mimer les situations pathologique (hémorragies ou hypertension artérielle), en plus d'essais animaux. J'estime qu'avec tout ce qui a été fait, le risque est tout à fait raisonnable. Mais bien sûr, inévitablement, le potentiel de gain pour les actionnaires va de pair avec un certain risque lié aux technologies de pointe.

Propos recueillis par François Berthon

Propos recueillis par - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CARMAT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.60 % vs +12.62 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat