Bourse > Carmat > Carmat : La spéculation reprend en vue des essais cliniques
CARMATCARMAT ALCAR - FR0010907956ALCAR - FR0010907956
26.220 € -0.04 % Temps réel Euronext Paris
26.230 €Ouverture : -0.04 %Perf Ouverture : 26.230 €+ Haut : 26.220 €+ Bas :
26.230 €Clôture veille : 10Volume : +0.00 %Capi échangé : 155 M€Capi. :

Carmat : La spéculation reprend en vue des essais cliniques

La spéculation reprend en vue des essais cliniquesLa spéculation reprend en vue des essais cliniques

(Tradingsat.com) - L'action Carmat s'envole de 20% à 116 euros jeudi après-midi, au plus haut depuis début août dernier, dans des volumes d'échanges très étoffés : déjà près de 66 000 titres échangés vers 15 heures, soit 1,6% du capital, contre une moyenne quotidienne de 10 400 titres sur les trois derniers mois.

La spéculation sur les premiers essais cliniques du cœur artificiel total conçu par la société se ravive dans l'attente du feu vert de l'AFSAPPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) attendu dans un horizon de temps a priori assez proche.

On rappelle que Carmat a obtenu en novembre 2011 un avis favorable du Comité de Protection des Personnes, un préalable majeur pour engager le processus des essais cliniques. Reste donc à obtenir celui de l'AFSAPPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) dont l'approbation était initialement attendue avant fin 2011.

A ce sujet, le groupe indiquait le 23 janvier dans sa première Lettre aux actionnaires, que l'instruction du dossier était « en cours » et qu'elle « sera[it] finalisée après la transmission des résultats d'endurance, générés au fur et à mesure du temps passé par les systèmes sur nos bancs d'essais », en précisant que « tout se déroule jusqu'à présent conformément aux attentes ».

Sur le calendrier des essais cliniques devant intervenir en 2012 établi par la société, consultable sur son site Internet, le feu vert de l'AFSAPPS est visiblement programmé au premier trimestre 2012. La société pourra ensuite aborder les essais cliniques avec une première phase de 4 à 6 patients destinée à tester la sécurité de la prothèse

Pour cette première phase, les critères de succès seront la survie à 180 jours du patient ou la transplantation avant 180 jours. Des critères habituels dans l'étude de dispositifs destinés à des patients en phase terminale, sachant que « pour des raisons éthiques évidentes, les patients de ce premier groupe auront un pronostic extrêmement défavorable et une espérance de vie minime, même avec la prothèse », expliquait le professeur Christian Latrémouille, chirurgien cardiaque à l'hôpital européen Georges Pompidou à Paris dans la Lettre aux actionnaires de Carmat.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI