Bourse > Carmat > Carmat : Flambée du titre, prouesse médicale saluée en bourse
CARMATCARMAT ALCAR - FR0010907956ALCAR - FR0010907956
26.800 € +0.37 % Temps réel Euronext Paris
26.700 €Ouverture : +0.37 %Perf Ouverture : 26.870 €+ Haut : 26.630 €+ Bas :
26.700 €Clôture veille : 2 465Volume : +0.04 %Capi échangé : 159 M€Capi. :

Carmat : Flambée du titre, prouesse médicale saluée en bourse

(Tradingsat.com) - Carmat s'illustrait lundi parmi les plus fortes hausses du marché parisien (+12,6% à 74,6 euros vers 11h35) après avoir annoncé le retour à son domicile du second patient implanté avec le coeur bioprothétique conçu par la société. "Une très bonne nouvelle pour le titre qui devrait donc reprendre des couleurs après cette annonce", commentait ce matin le courtier Portzamparc.

Car non seulement ce patient, âgé de 68 ans, implanté le 5 août dernier au CHU de Nantes se porte bien, mais il a pu rentrer chez lui le 2 janvier après l’approbation par les autorités réglementaires de l’inclusion du système portable d’alimentation et d’alerte du dispositif.

Ce système d'alimentation portable, électrique et silencieux est "le plus léger de tous les dispositifs disponibles pour l’alimentation d’un cœur artificiel total. Il offre aux patients mobilité et autonomie dans d’excellentes conditions", souligne la société.

"Le développement du système portable a mobilisé une partie significative de nos ressources et de nos équipes en 2014. Il est le symbole de notre volonté d’offrir aux patients le retour à une vie aussi normale que possible", rappelle Marcello Conviti, directeur général de Carmat.

La configuration portée comprend les batteries et un petit dispositif d’information et d’alerte, qui donne au patient les informations sur l’état de l’alimentation électrique, c’est-à-dire l’état de charge des batteries ou la présence d’une alimentation secteur, ainsi que d’autres informations comme le débit et la fréquence cardiaque. L’ensemble batteries + dispositif est placé dans une petite sacoche portable, le tout pesant 3 kg.

"A l'avenir, je pense que les patients pourront rentrer chez eux dans le mois qui suit l'opération et bénéficier de ce qui caractérise cette bioprothèse : la qualité de vie qu'elle semble pouvoir assurer", explique dans un entretien au Parisien le professeur Carpentier, développeur du coeur Carmat.

"Cinq mois après son opération, j'ai découvert un homme qui marche mieux que moi ! Il ne sent pas sa prothèse qui, dit-il, fait maintenant partie de lui. Il peut sortir tout seul.", confie au journal le père de cette prothèse unique.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...