Bourse > Carmat > Carmat : Cotation suspendue dans l'attente d'un communiqué
CARMATCARMAT ALCAR - FR0010907956ALCAR - FR0010907956
26.150 € -0.19 % Temps réel Euronext Paris
26.200 €Ouverture : -0.19 %Perf Ouverture : 26.430 €+ Haut : 26.010 €+ Bas :
26.200 €Clôture veille : 772Volume : +0.01 %Capi échangé : 155 M€Capi. :

Carmat : Cotation suspendue dans l'attente d'un communiqué

(Tradingsat.com) - La cotation des actions Carmat était suspendue mardi matin, dans l'attente de la publication d'un communiqué au lendemain de l'annonce du décès du deuxième patient implanté avec le coeur artificiel bioprothétique mis au point par la société.

Hospitalisé vendredi 1er mai dans la soirée à la suite d'une insuffisance circulatoire, le deuxième patient, implanté d'une prothèse Carmat au CHU de Nantes le 5 août 2014, a été victime d'une "dérive fonctionnelle de la prothèse", a indiqué Carmat.

Pour remédier au problème, il a été décidé d'implanter chez le patient une nouvelle prothèse. L'opération a été menée à son terme et la circulation sanguine rétablie, mais le patient est décédé en raison de "complications poly-viscérales post opératoires".

Carmat mène actuellement l'analyse des données de la prothèse dans le respect du protocole de l'essai clinique, afin d'identifier les causes possibles du décès et d'assurer des conditions de sécurité maximale pour le 3ème patient implanté.

Rendant hommage au patient, Marcello Conviti, le directeur général de Carmat, a souligné que celui-ci avait "vécu près de neuf mois avec sa prothèse cardiaque en menant une vie quasi normale auprès des siens".

Le dirigeant a resitué cet événement "dans le contexte de la phase d'essai de faisabilité d'un dispositif extrêmement innovant pour des malades souffrant d'insuffisance cardiaque terminale".

Pour rappel, cet essai de faisabilité doit inclure au total quatre patients en insuffisance cardiaque biventriculaire irréversible dont le pronostic vital est engagé à brève échéance.

Les critères de succès comportent - entre autres - la survie à 30 jours après l’implantation et la récupération fonctionnelle des organes vitaux.

La première implantation de cette prothèse de haute technologie avait eu lieu à l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, le 18 décembre 2013. Le patient, Claude Dany, âgé de 76 ans, était décédé soixante-quinze jours après l'intervention.

Après l'implantation du deuxième patient le 5 août 2014, une 3ème implantation du cœur Carmat a été réalisée le 8 avril dernier par l’équipe de l’Hôpital européen Georges-Pompidou – Assistance Publique-Hôpitaux de Paris.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI