Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BUREAU VERITAS

BVI - FR0006174348 SRD PEA PEA-PME
26.830 € +0.94 % Temps réel Euronext Paris

Bureau veritas : Bureau veritas vise une marge opérationnelle 2010 stable

jeudi 4 mars 2010 à 08h01
BFM Bourse

PARIS (Reuters) - Bureau Veritas confirme viser le maintien de sa marge opérationnelle en 2010 et un retour à la croissance organique à partir du deuxième semestre après avoir publié des résultats annuels globalement supérieurs aux attentes.

Le numéro deux mondial de la certification derrière le suisse SGS, présent dans les secteurs de la construction, de l'industrie ou des biens de consommation, veut également relancer "activement" sa stratégie de croissance externe, grâce à une trésorerie renforcée et à une diminution de sa dette.

Du fait de la crise, le groupe avait observé une pause sur le front des acquisitions l'an passé.

Le cash flow libre (flux net de trésorerie disponible après impôts, intérêts et investissements) de Bureau Veritas a progressé de 63,8% en 2009 pour atteindre 310,1 millions d'euros. A fin décembre, l'endettement net totalisait 679,3 millions d'euros, montant à comparer à 907,7 millions à fin décembre 2008.

"Nous sommes repartis à la chasse aux acquisitions. Les années 2010 et 2011 verront de nombreux mouvements de consolidation et l'émergence de leaders mondiaux encore plus forts", a déclaré Franck Piedelièvre, P-DG de Bureau Veritas, au cours d'une conférence téléphonique.

Le dirigeant a ajouté que les pays émergents, où la société réalise déjà 40% de son chiffre d'affaires, constituaient une priorité pour les mois à venir.

"Nous sommes en discussions avec certaines cibles à l'heure actuelle et j'espère que nous aurons à partir du mois d'avril des projets qui se concrétisent", a-t-il dit.

Bureau Veritas s'est fixé pour objectif de doubler ses ventes sur la période 2006-2011. Pour y parvenir, les acquisitions devront se traduire par une contribution au chiffre d'affaires d'environ 500 millions d'euros cette année et l'an prochain.

PREMIER TRIMESTRE DIFFICILE

Interrogé sur l'activité du premier trimestre, Franck Piedelièvre a répondu que ses équipes n'avaient pas constaté de franche amélioration par rapport à celle du quatrième trimestre, période au cours de laquelle le chiffre d'affaires a accusé un repli organique de 3,3%.

"Le premier trimestre est traditionnellement le plus faible dans notre cycle annuel. Si on compare le mois de janvier 2010 par rapport à janvier 2009, on est toujours dans un mode de croissance difficile: le premier trimestre 2009 avait été extrêmement fort et donc les comparables sont difficiles", a-t-il expliqué.

Le P-DG a ajouté entrevoir une reprise de la croissance organique de Bureau Veritas à partir du second semestre.

"Nous espérons d'ailleurs que le deuxième semestre sera suffisamment fort pour compenser un premier semestre qui sera faible", a-t-il plaidé.

Au titre de 2009, Bureau Veritas a dégagé un résultat opérationnel ajusté (hors éléments non récurrents) en hausse de 11,8% à 433,2 millions d'euros. Le résultat net ajusté s'inscrit en augmentation de 18,2% à 273,5 millions tandis que le chiffre d'affaires, conformément à ce qu'avait annoncé l'entreprise le 4 février, marque une accélération de 3,9% - +1,9% en organique - à 2,64 milliards.

Les analystes du consensus Thomson Reuters I/B/E/S prévoyaient en moyenne un résultat opérationnel de 420,98 millions d'euros et un résultat net de 268,76 millions.

Le conseil d'administration proposera un dividende en hausse de 17% au titre de 2009 à 0,84 euro par action.

Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BUREAU VERITAS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +29.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat